« Rebondir sur ce qu’on a vu de positif » : T.J. Parker satisfait malgré la défaite contre Monaco

Crédit photo : Infinity Nine Media

Battue après un dernier quart-temps mal négocié, l'ASVEL a enchainé une 5e défaite de suite en EuroLeague contre l'AS Monaco, jeudi soir (84-75). Retrouvez les réactions de Sasa Obradovic, TJ Parker, Amine Noua et Donatas Motiejunas.

Sasa Obradovic (coach de l’AS Monaco) : « J’espère que John (Brown) n’a rien de sérieux. Il est très important pour notre équipe et nos rotations. Je suis très content de la victoire. On n’a pas proposé le meilleur spectacle mais on a trouvé le moyen de l’emporter plutôt sereinement en deuxième mi-temps. Mais il y a encore une grosse marge de progression. Je n’étais pas complètement satisfait de notre jeu car on a arrêté de faire tourner le ballon mais les rebonds offensifs nous ont été précieux. »

« On n’est pas au fond du trou »

T.J. Parker (entraîneur de l’ASVEL) : « C’était un bon duel pendant trois quart-temps mais le démarrage du 4e acte nous fait mal. Perdre 21 ballons et leur donner 17 rebonds offensifs, c’est énorme. C’est dur de gagner le match dans de telles conditions. J’essaye d’oublier qu’on est dans une mauvaise passe, j’ai vu de bonnes choses ce (jeudi) soir, je veux rebondir et construire sur ce qu’on a vu.On est dans ce qu’on veut faire. On a joué small ball ce (jeudi) soir mais ça dépendra de l’adversaire qu’on aura en face. »

L’AS Monaco fait plier l’ASVEL dans le dernier quart-temps

Amine Noua (ailier-fort de l’ASVEL) : « Le début de match est très serré mais le troisième quart-temps et le début du 4e acte nous coûte cher avec tous les rebonds offensifs. On n’a pas su mettre de tirs pendant un moment. Ça s’est joué à peu de détails mais Monaco a su faire l’écart en deuxième mi-temps. On n’a pas d’excuse à trouver. On perd beaucoup trop de ballons. L’AS Monaco mérite sa victoire. On sait que le calendrier du mois de décembre sera dur, il faut avancer coûte que coûte et essayer de progresser le plus possible.  On n’est pas au fond du trou, la saison est longue. »

Donatas Motiejunas (intérieur de l’AS Monaco) : « En première mi-temps, on n’a pas bien défendu. On laisse l’ASVEL marquer 45 points à la mi-temps. C’est pour cette raison que le match a longtemps été serré. On a eu trop de temps faibles et en deuxième mi-temps, on a réajusté le tir et on réussit à avoir beaucoup plus de shoots ouverts. Comme à chaque fois qu’on rencontre l’ASVEL, on était nerveux car c’est un “derby”. Ça a beaucoup de signification pour les joueurs. Non, on n’a pas encore pris notre revanche. Si on affronte l’ASVEL en finale dans quelques mois et qu’on gagne le dernier match, là, ce sera le cas (sourire). »

Propos recueillis à Villeurbanne,

 

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Théo Quintard

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires