Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Revancharde à Bologne, l’AS Monaco s’installe dans le Top 4 de l’EuroLeague !

EuroLeague - Au terme d'une rencontre extrêmement disputée et portée par le tandem Mike James - Jordan Loyd, l'AS Monaco a résisté au retour de la Virtus Bologne (78-81). Une victoire qui lui permet de prendre place dans le Top 4 du classement.
Revancharde à Bologne, l’AS Monaco s’installe dans le Top 4 de l’EuroLeague !

Blossomgame dunke devant Mickey, l’AS Monaco a pris sa revanche sur Bologne après la claque de l’aller (59-83)

Crédit photo : A.S. Monaco Basket

En un mois, le paysage a radicalement changé à Monaco. Le 11 janvier, la Roca Team coulait à Athènes (63-88 face au Panathinaïkos) et commençait à craindre pour ses espoirs de playoffs, avec un calendrier démentiel à venir. 29 jours plus tard, l’équipe de Sasa Obradovic est sur une folle série, enfin de retour dans le Top 4, après avoir mis fin à quatre mois d’invincibilité à domicile de la Virtus Bologne (81-78), qui durait depuis la première journée. « Cinq victoires d’affilée, c’est pas mal hein », pouvait sourire Jordan Loyd, après coup, au micro de SKWEEK.

Jordan Loyd, le coup de boost

Dans une rencontre rythmée, les deux équipes se sont montrées productives, se rendant coup pour coup. Grâce à une très bonne circulation de balle et des paniers sous le cercle, les coéquipiers de Mike James (21 points et 6 rebonds) ont pris un meilleur départ. À l’issue d’un premier quart-temps maîtrisé, la Roca Team s’est montrée très efficace en défense pour prendre les commandes face à des Italiens accrocheurs (16-21).

Après avoir montré la voie à ses partenaires en début de match, Jordan Loyd (24 points et 3 rebonds) a pris feu, permettant à son équipe de clairement se détacher dans cette première mi-temps (25-36, 15′). Embêté par les blessures depuis le début de saison, le MVP de la finale de Betclic ÉLITE a livré son match référence en EuroLeague, dans la lignée de son quatrième quart-temps abouti à Bourg-en-Bresse dimanche. « Ça fait du bien de retrouver les parquets », a-t-il glissé. « Je suis heureux de retrouver mes gars, heureux de pouvoir contribuer. Plus je vais jouer, meilleur je vais être ! » Toujours aussi appliquée défensivement, l’équipe de Sasa Obradovic n’a pas laissé la Virtus Bologne combler son retard. À la faveur de vingt premières minutes de qualité et dans le sillage d’un excellent duo James – Loyd, l’AS Monaco est rentrée aux vestiaires avec 10 longueurs d’avance (35-45).

« Cette victoire nous met droit dans nos objectifs ! »

Revenue sur le parquet, la Roca Team a encaissé un 6-0. Portée par un Marco Belinelli très inspiré (21 points), la Virtus Bologne est revenue sur les talons monégasques. Bousculée dans ce troisième quart-temps compliqué, l’AS Monaco est parvenue à conserver 6 points d’avance à dix minutes de la fin (54-60). Si Bologne a continué de pousser pour revenir dans la partie, les Monégasques ont fait preuve de caractère pour résister au retour bolonais. Menés pendant 35 minutes, les Italiens sont repassés devant avant que Monaco ne réagisse et ne reprenne les commandes une nouvelle fois. Dans une fin de match électrique, Mike James et Jordan Loyd ont pris leurs responsabilités, de même qu’un excellent Mam’ Jaiteh pour son retour à la Segafredo Arena, pour permettre à Monaco de l’emporter dans les derniers instants (78-81).

Un succès qui permet à l’ASM de prendre sa revanche par rapport à la correction de l’aller (59-83 en octobre !) et surtout de retrouver le Top 4, qu’elle n’avait encore jamais fréquenté cette saison, à hauteur de son adversaire du soir (16v-10d). « Je suis extrêmement heureux car cette victoire nous met droit dans notre objectif », soulignait ainsi Jaiteh, MVP de l’EuroCup 2022 avec la Virtus Bologne. « On a gagné avec la manière. On s’est fait peur plusieurs fois mais on a été devant tout du long. Même si on a fait quelques erreurs, on a fait un match vraiment solide ! On est en train de construire quelque chose. Il faut continuer comme ça, continuer à bâtir et qu’on ne prenne rien pour acquis. » Vu leur début de saison poussif, il serait effectivement dommage de le faire…

Cliquez ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
lefreezident
Monaco ne rigole pas depuis un mois, c'est une master class de homme de Sasha obradovic, quelle régal cette traction arrière Loyd et James c'est du très haut niveau !! Bravo et en route pour Berlin qui pourrait bien voir un deuxième club français soulever la coupe !!
Répondre
(0) J'aime
spider36
Spanoulis ,tes jours sont comptés.....
Répondre
(0) J'aime
bobby
Une victoire précieuse dans l'optique du top 4. 2 visages de Monaco : en 1ère mi-temps, nette ascendant sur Bologne sans adresse et à la défense aux abonnés absents (jusqu'à + 16) avec un Loyd de feu. En début de 2ème mi-temps, Bologne resserrait la défense et retrouvait son adresse avec un Bellinelli laissé trop libre, à l'inverse Monaco relâchait sa défense et ne trouvait pas de solution en attaque (nombreuses pertes de balles et tirs forcés). La fin de match aurait pu basculer d'un côté comme de l'autre. Côté Monaco, Loyd a été le facteur X, James en demi-teinte en adresse (1/7 à 3 points) mais présent aux moments clés. Diallo en manque d'impact depuis plusieurs matches, le secteur intérieur en retrait (Motiejunas à côté de la plaque depuis le début de saison, trop mou, Jaiteh a mis du temps a entrer dans le match mais il a été précieux en fin de rencontre, Hall toujours en dilettante lors de ses brefs passages sur le terrain). Le secteur intérieur devra être renforcé pour peser d'avantage. Et Walker toujours hilare sur le banc de touche. Cornelie et Tarpey n'entrent visiblement plus dans les plans du coach.
Répondre
(0) J'aime
od40
Si Monaco veut décrocher le Graal,il faut a tout prix renforcer le secteur intérieur car donatas est le maillon très faible et heureusement que sur ce match là,jaiteh a assuré
Répondre
(0) J'aime