Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

La JL Bourg en finale du Cholet Mondial Basket, six jours après avoir perdu son coach

Alors que les U18 de la JL Bourg ont perdu leur coach Marius Leonavicius cette semaine, remplacé par Nicolas Croisy, les Burgiens seront les premiers Français depuis Nantes 2014 en finale du Cholet Mondial Basket. Victorieux du Mans en demi-finale (77-70), ils affronteront Urspring pour le titre final.
La JL Bourg en finale du Cholet Mondial Basket, six jours après avoir perdu son coach
Crédit photo : CMB

On le savait depuis samedi soir, avec la perspective d’une demi-finale 100% hexagonale, mais pour la première fois depuis 2014 (et une défaite de Nantes contre le Besiktas Istanbul), une équipe française est en finale du Cholet Mondial Basket. Il s’agit de la JL Bourg, qui a pris le meilleur sur Le Mans (77-70).

Le premier quart-temps très rythmé, mais ce sont les Bressans qui ont pris le meilleur départ (20-11, 10e minute), bien portés par leur adresse, derrière un Léon Sifferlin encore en jambes (10 points après 10 minutes de jeu). De son côté, le MSB était trop souvent battu sur les duels, et manquait cruellement d’adresse (4/18 aux tirs). Ce qui permet à la JL Bourg de prendre le meilleur départ (20-11). À l’image de David Simonovic, les Manceaux sont revenus avec plus d’agressivité dans le second quart-temps. Le poste 5 est déjà auteur d’un double-double (10 points, 10 rebonds et 3 passes) à la mi-temps. L’équipe burgienne ne mène plus que de deux points (36-34). Au retour des vestiaires, la JL accélère et inflige un 10-0 aux joueurs d’Hugo Legentil. La paire d’arrières Léon Sifferlin et Anatole Humeau (19 points, 8 rebonds et 2 passes) martyrise la défense mancelle qui tente tant bien que mal de réagir mais David Simonovic (20 points, 17 rebonds et 4 passes décisives) était trop seul pour cela. Le MSB s’incline 70-77.

Nicolas Croisy revenu de Slovaquie mercredi au pied levé

Nicolas Croisy a découvert son équipe jeudi

La JL Bourg en finale, cela représente un vrai accomplissement pour une équipe qui a perdu son coach en début de semaine. Attiré par une offre d’Alytus (troisième du championnat lituanien), pour tenir le rôle d’assistant, Marius Leonavicius a demandé à ses dirigeants de le libérer. Ceux-ci ont donc décidé de rappeler un ancien de la maison, Nicolas Croisy, successeur de Pierre Murtin à la tête des U18 entre 2019 et 2022, parti en Slovaquie depuis. « C’est super agréable et une belle performance parce que nous sommes venus ici sans de grosses ambitions », indique le coach. « Personnellement je suis rentré de Slovaquie mercredi après-midi et je suis monté dans le minibus pour Cholet jeudi. Mais c’est une équipe que je connais très bien car je l’ai constitué depuis trois ans, c’est moi qui ai choisi les joueurs avec notre cellule de recrutement. C’est pour ça que la transition avec Marius va très bien se passer. Il a eu une très bonne opportunité qu’il n’a pas pu refuser. Fred Sarre est revenu vers moi et comme je n’ai jamais coupé le lien avec Bourg, c’est tout naturellement que je suis revenu. Ce week-end, le but était que je m’imprègne le plus possible de l’équipe et des garçons pour préparer au mieux le match face à l’ASVEL dimanche prochain, qui peut nous permettre de poursuivre l’aventure en U18. Bon, il s’avère que nous arrivons en finale, donc c’est très satisfaisant. » Alors qu’il terminera la saison dans l’Ain, Nicolas Croisy repartira ensuite en Slovaquie, où il possède des liens familiaux, pour y poursuivre des missions autour du basket. En attendant, l’objectif de lundi est clair pour la finale (à 16h15) face aux Allemands d’Urspring (victorieux de Torrejon 72-44) : « Prendre du plaisir et gagner ».

À Cholet,

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion