Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Six à la suite pour Monaco, auteur d’une grosse performance à Barcelone

EuroLeague - Monaco a signé la très belle opération de cette 27e journée de l'EuroLeague en s'imposant à Barcelone, 2e au classement (67-77). Au Palau Blaugrana, la Roca Team a livré une prestation aboutie, et ce, sans un grand match de Mike James. Une rencontre où le meneur n'est pas parvenu à devenir le meilleur marqueur de l'histoire de la compétition.
Six à la suite pour Monaco, auteur d’une grosse performance à Barcelone

Mike James n’est pas devenu le meilleur marqueur de l’histoire de l’EuroLeague mais Monaco a engrangé un précieux succès à Barcelone.

Crédit photo : EuroLeague

Au Palau Blaugrana, les yeux étaient forcément tournés vers Mike James, à l’orée de devenir le meilleur marqueur de l’histoire de l’EuroLeague. L’on a cependant vite compris que ce ne serait pas pour ce vendredi 1er mars. Alors, en prenant du recul, les regards ont pu se focaliser sur une superbe confrontation entre deux équipes du top 5. Dans une soirée où un événement a bien eu lieu, celui du retour de Ricky Rubio en EuroLeague, l’AS Monaco a livré l’une de ses prestations les plus abouties de la saison pour l’emporter à Barcelone, 2e au classement (67-77).

Mike James pas dans un bon soir, le retour de Ricky Rubio en EuroLeague

Avec un 7-0 d’entrée du FC Barcelone, et des premières secondes qui ressemblaient à celle des mauvais soirs de Mike James, l’entame de Monaco a été tout sauf idyllique au Palau Blaugrana. Décontenancée par la pression défensive barcelonaise, l’ASM a mis un quart-temps à rentrer dans sa partie. Après avoir été bousculée pendant une dizaine de minutes, la Roca Team a haussé le ton dans sa propre moitié de terrain. Sans jamais redescendre par la suite.

Juste après l’entrée du meneur espagnol Ricky Rubio (5 points en 11 minutes de jeu), de retour 12 ans plus tard en EuroLeague, Monaco a pris pour la première fois l’avantage (25-27, 16′). Boostée par les belles entrées de Matthew Strazel (13 points à 4/7 aux tirs) et sa présence au rebond offensif (13 au total), l’équipe de Sasa Obradovic a pu regagner les vestiaires en étant au contact de Barcelone (35-33). Tout cela avec un Mike James à seulement 4 unités au bout de 20 minutes de jeu.

La 6e attaque de l’EuroLeague limitée à 67 points

La star de la Principauté, même si elle s’est réveillée après la pause (17 points à 6/17 aux tirs, 8 rebonds, 4 passes décisives et 6 fautes provoquées), n’a pas forcément été l’arme décisive des Monégasques ce vendredi. Ou plutôt n’a pas été l’élément le plus en vue. Il y a d’abord eu le gros début de 3e quart-temps de l’intérieur lituanien Donatas Motiejunas, auteur de 10 de ses 12 points dans la période. Suivi de son remplaçant, Donta Hall (10 points à 5/5 aux tirs, 7 rebonds et 2 contres), incisif aux abords des deux paniers.

Le bel élan monégasque s’est poursuivi lors de la dernière période de dix minutes, en prenant la mesure de Blaugranas à bout de souffle. Entrant dans les cinq dernières minutes avec un matelas de 13 points d’avance (57-70, 35′) suite à un 3-points du tout jeune papa Elie Okobo (7 points, 5 rebonds et 4 passes décisives), Monaco a pu gérer sa fin de match. Et même quand Barcelone a fait poindre un hypothétique retour (65-72, 38′), Mike James est apparu, sur un lay-up ouvert créé par un écran de Motiejunas, puis sur un tir extérieur (65-77, 39′).

Mike James désormais à 12 unités du record de Spanoulis

Ainsi, Monaco a pu signer une 6e victoire consécutive en EuroLeague. Surtout, l’ASM conforte sa place dans le top 6, en occupant actuellement la 4e position. Rendez-vous est pris pour une potentielle 7e victoire la semaine prochaine à Gaston-Médecin. Tout comme le possible record de Mike James, qui n’est désormais plus qu’à 12 unités de dépasser Vassilis Spanoulis et de devenir le meilleur marqueur de l’histoire de l’EuroLeague. L’Étoile Rouge de Belgrade est prévenue…

Cliquez ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

La réaction de l’intérieur monégasque Donatas Motiejunas au micro de Skweek : 

« C’était important de gagner car c’était un adversaire direct. On va se battre jusqu’au bout pour finir 2e. On n’a pas forcément bien débuté le match mais on s’est ajustés et tout le monde a augmenté son niveau de jeu. »

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
lefreezident
Est-ce encore un exploit ou bien est-ce le nouveau standard de la Roca team ?? Franchement équipe bluffante, qui perd a St chamond contre Nanterre, et qui va gagner à Barcelone !! De plus James était en jogging, mais le coach, lui faudra qd même en parler, a su livrer un combat a la muerte avec son rival. Bravo Monaco, rdv a Berlin en mai.
Répondre
(1) J'aime
the_viking
contre Paris, la défaite à St Chamond ;-)
Répondre
(0) J'aime
lefreezident
Autant pour moi
(0) J'aime
yo1935
Strazel qui a du temps de jeu en Euroleague c est bon pour l equipe de france
Répondre
(2) J'aime
zonepress- Modifié
Quel bilan pour les 3 derniers matchs de Strazel sur du haut niveau qui plus est ! On lui souhaite de rester constant sur ce niveau. Le differenciel avec des Hayes ou Maledon qui ont fait d'autres choix de progression va devenir conséquent si ça continue !
Répondre
(1) J'aime
the_viking
Grosse victoire pour la Roca Team. Le Barça n'a jamais trouvé la solution et les monégasques ont déroulé leur basket.
Répondre
(0) J'aime
bobby
C'était mal embarqué au 1er 1/4 temps, James était bloqué par la défense du Barça et le secteur intérieur de Monaco foirait tout en attaque sous le cercle. Progressivement Monaco s'est repris et l'entrée de Strazel a amené de la dynamique et du mouvement, il a presque fait oublier Loyd. En 2ème mi-temps, Monaco a imposé son physique et Hall et Motiejunas ont bien contribué, contrairement à Cornélie, Jaiteh et, Walker quasi inexistants quand ils ont eu un peu de temps de jeu. S'ils ne sous-estiment pas leurs adversaires à venir, ils peuvent assurer le top 4 voire mieux.
Répondre
(0) J'aime