Strasbourg replonge dans le doute après une lourde défaite contre Châlons-Reims

De réaction il n’y a pas eu après la défaite de mardi contre Torun en Ligue des Champions. Strasbourg s’est incliné 83-69 face à Châlons-Reims à domicile. Pourtant, la formation de Vincent Collet était au complet. Mais comme mardi elle a pris l’eau d’entrée pour faire la course loin derrière.

L’entame de match était compliquée pour la SIG. Châlons-Reims trouvait facilement les espaces et logiquement, prenait les devants (3-10, 4e). Strasbourg n’arrivait pas à réagir et les visiteurs sactionnaient chaque écart. La troisième faute de Damien Inglis n’arrangeait rien et le CCRB terminait le premier quart avec une avance confortable (9-26).

Des sifflets au Rhénus

Si la SIG allumait la première mèche du quart temps, la courte pause n’avait pas fait perdre l’adresse à Châlons. Jimmy Baron et Dominique Archie plantaient de loin et l’écart grandissait (11-32, 12e). Les premiers sifflets se faisaient entendre dans les travées du Rhénus. Heureusement, le retour sur le parquet de Quentin Serron apportait une belle énergie défensive et la SIG retrouvait de l’allant (21-32, 15e). Pourtant, ce regain de forme s’estompait rapidement et après un dunk dans la peinture de Yannis Morin, Vincent Collet posait un nouveau temps mort (27-41, 18e). Travis Trice relançait son équipe avec un « and one » transformé (30-41) même si Nic Moore, en inscrivant ses troisième et quatrième primés, recreusait l’écart au tableau d’affichage (30-47). Heureusement, Quentin Serron avait bien suivi la dernière action de Boris Dallo pour rendre l’addition un peu moins salée à la pause (34-47).

La mi-temps n’arrangeait pas les affaires alsaciennes. Mauvais choix, pertes de balle et oublis défensifs se suivaient et le CCRB continuait de faire la course en tête. Nic Moore continuait son festival (5/6 à 3-points) et les Champenois passaient à 20 points d’avance (42-62, 28e). Les attitudes strasbourgeoises ne trompaient pas et sans quelques paniers d’Ali Traoré durant cette période, la sanction aurait pu être bien plus lourde (45-64, 30e).

Après un nouveau tir primé de Jimmy Baron, l’écart se creusait encore. Après un bon passage de Thomas Scrubb et un lancer converti par Gabe York, Strasbourg revenait cependant à-13 (53-66,33e). Boris Dallo avait le mérite de se battre mais Nic Moore et Jessie Begarin, à 4 minutes du terme, scellaient la rencontre (55-74, 37e). Les coachs faisaient tourner en fin de match avec les entrées des jeunes Jayson Tchicamboud et Essomé Miyem côté Alsacien et Thomas Pottier et Quentin Losser pour le CCRB et la rencontre se finissait sur le score de 69-83, sous les sifflets du Rhénus.

Châlons-Reims met fin à une série de six défaites alors que Strasbourg, après avoir brillé sur le dernier mois, retombe dans ses travers avec une deuxième large défaite de suite.

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires