Thomas Heurtel a joué son premier match en Russie : la fin de son aventure en Bleu ?

Crédit photo : VTB League

Ce dimanche après-midi, Thomas Heurtel a étrenné son nouveau maillot du Zénith Saint-Pétersbourg. Une première apparition en VTB League qui le fait aller à l'encontre de la décision fédérale du 28 juillet : le vice-champion d'Europe se retrouve donc exclu de l'équipe de France.

Cette fois, c’est officiel : afin de paraphraser le communiqué de la FFBB publié le 22 septembre, Thomas Heurtel ne « respecte plus les critères de sélection pour les prochaines échéances internationales, incluant les Jeux olympiques 2024 ». Car de fait, dix jours après l’annonce de sa signature au Zénith Saint-Pétersbourg, le vice-champion d’Europe a disputé ce dimanche après-midi son premier match avec le club sponsorisé par Gazprom.

Désormais banni des Bleus

Thomas Heurtel aura-t-il l’occasion de vivre sa 100e sélection avec les Bleus ? (photo : VTB League)

À domicile, le Zénith s’est incliné 79-82 face à l’UNICS Kazan de Louis Labeyrie (11 points à 4/6 et 7 rebonds en 36 minutes) en ouverture de la VTB League. Quatorze jours après sa dernière apparition officielle sur les parquets, à Berlin, l’ancien meneur du Real Madrid fut loin d’être rayonnant : 4 points à 2/7, 4 rebonds, 7 passes décisives et 5 balles perdues en 27 minutes. Un match largement oubliable d’un point de vue sportif, mais certainement charnière dans son parcours, l’excluant de l’équipe de France, en vertu de la charte qu’il a signé cet été. Une mise au ban qui ne pourrait toutefois pas être définitive, mais suspendue au bon vouloir du Kremlin, puisque la fédération précisait que cette radiation restera valable « tant que les mesures d’exclusion [des clubs russes] de toutes les compétitions internationales seront en vigueur ». Soit, plus ou moins, tant que la Russie ne retirera pas son armée du sol ukrainien. Sacré champion d’Europe en 2013, Thomas Heurtel était le Bleu le plus expérimenté lors de l’EuroBasket en Allemagne. La finale contre l’Espagne constituait ainsi sa 99e sélection avec l’équipe de France.

Arrivé sur le sol russe le 27 septembre, il avait confié ses premières impressions à son nouveau club dès ses premiers pas à l’aéroport Pulkovo. « Après l’EuroBasket, j’ai eu dix jours pour obtenir mon visa et toutes les formalités nécessaires pour venir ici avec ma famille. Je me suis reposé aussi. Je suis excité de démarrer avec ma nouvelle équipe. Je suis venu au Zénith pour le coach Xavi Pascual, je suis ici pour apprendre à ses côtés et tout gagner. Je sais qu’il y a beaucoup de bons joueurs en VTB League, de gros Américains, donc ça va probablement être difficile mais je pense que l’on a une bonne équipe. J’ai déjà joué avec Trey Thompkins à Madrid, ça aide pour l’intégration : j’espère que l’on va passer deux bonnes années ensembles au Zénith et gagner plein de trophées. »

 

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Alexandre Lacoste

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires