Un Ronald March étincelant porte Roanne face au Portel

Crédit photo : Christophe Canet

Ce vendredi, la Chorale de Roanne s'est imposée à domicile contre Le Portel (79-68). Ronald March a pris feu et a permis à son équipe de terminer la phase aller avec un huitième succès.

Ce vendredi à la Halle Vacheresse, la Chorale de Roanne s’est imposée contre Le Portel (79-68). L’équipe de Jean-Denys Choulet a pu compter sur un excellent Ronald March pour faire la différence.

Nadir Hifi bloqué à 0 point à la mi-temps

Après un démarrage tambour battant et un 8-2 infligé aux Nordistes en trois minutes, les Choraliens ont vu leurs adversaires du soir revenir à hauteur dans ce premier quart temps (20-20, 10′). Si les hommes de Jean-Denys Choulet ont continué de faire la course en tête dans ce deuxième quart-temps dans le sillage du duo Kyle Foster (9 points) – Ronald March (26 points, 4 rebonds et 4 passes décisives), les Stellistes sont restés au contact et sont revenus une nouvelle fois dans la partie grâce à l’omniprésence de Charles-Noé Abouo (17 points et 5 rebonds). À la pause, les deux équipes n’étaient pas parvenues à se départager (36-36, 20′).

Ronald March prend feu et porte Roanne

Au retour des vestiaires, la Chorale de Roanne s’est peu à peu détachée grâce à l’activité de Yannis Morin (10 points et 3 rebonds) et de Ronald March. Portés par leur public, les hommes de Jean-Denys Choulet ont accéléré en fin de quart-temps pour compter six longueurs d’avance à dix minutes du terme (61-55, 30′). Rapidement pénalisés par les fautes, les joueurs d’Éric Girard ont tout tenté pour inverser la tendance, en vain. Ce vendredi soir, Ronald March a été intraitable. Avec 19 points inscrits en deuxième mi-temps, l’Américain a porté son équipe. Même sans briller, la Chorale s’est offerte un précieux succès pour terminer cette phase aller de la meilleure des manières. De quoi rester au contact du top 8 avec 8 victoires en 17 matches.

De son côté, Le Portel (5 victoires et 12 défaites) reste en bas du classement et devra livrer une deuxième phase plus consistante pour aller chercher le maintien.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Dimitri VOITURIN

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires