« Venise est un danger collectif » ; Sarah Michel se méfie avant la finale

Ce jeudi, le Tango Bourges Basket reçoit Venise dans sa salle du Prado pour la finale de l’EuroCup. Mardi, les Italiennes ont sorti le grand favori, Mersin, et Bourges a fait de même au sujet du Galatasaray Istanbul après avoir été mené de 13 points (49-62) à 8 minutes de la fin. Sarah Michel, qui a déjà connu une finale d’EuroCup, avec Arras en 2011, n’a pas été surprise par la victoire des Venitiennes face aux grosses individualités de Mersin mardi en fin d’après-midi. Elle avait regardé le quart de finale entre les Italienne et les tenantes du titre Valence.

« Venise est un danger collectif, avec de très bonnes étrangères et des Italiennes qui font le boulot, aussi, explique-t-elle dans Le Berry Républicain. Il va falloir faire attention à tout le monde. Les étrangères ont beaucoup de plus de responsabilités, mais il va falloir contenir les autres, aussi. »

L’internationale française prévient que si le côté technico-tactique sera essentiel, la détermination fera la différence.

« Sur des matchs couperets comme celui-là, c’est l’état d’esprit, l’envie, la cohésion, le cœur que l’équipe met dans ce qu’elle fait qui comptent. Dans des demi-finales ou finales, c’est le cœur, les tripes, la tête qui parlent. »

Entre-deux à 20 heures ce jeudi soir. Rencontre à suivre sur Sport en France.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires