Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

[Vidéo] Le chantier de Guerschon Yabusele à Vitoria

EuroLeague - Pour l'entame de la défense de son titre européen, le Real Madrid l'a emporté in extremis à Vitoria (79-77). Les Merengues ont notamment pu compter sur une raquette française Guerschon Yabusele - Vincent Poirier dominante.
[Vidéo] Le chantier de Guerschon Yabusele à Vitoria
Crédit photo : Real Madrid Baloncesto

Plus de cinq mois après son body slam sur Dante Exum, Guerschon Yabusele a retrouvé les parquets de l’EuroLeague avec réussite. Bien challengé par l’ancien monégasque Chima Moneke (13 points et 10 rebonds) dans la raquette, l’international français a brillé (18 points à 6/12, 8 rebonds et 2 interceptions) pour permettre au Real Madrid de s’en sortir à Vitoria (79-77). À moins de deux minutes de la fin, il a notamment inscrit le panier égalisateur, en force, avant de sécuriser le rebond de la victoire au buzzer.

À ses côtés, Vincent Poirier, toujours bien responsabilisé (25 minutes) en l’absence d’Edy Tavares, a confirmé son bon début de saison (10 points à 4/7, 7 rebonds, 3 passes décisives et 1 contre) tandis que Fabien Causeur a également été précieux (7 points à 3/7 et 3 passes décisives en 20 minutes).

Désillusion dans le derby grec pour Lessort

Pour sa première européenne avec le Panathinaïkos, Mathias Lessort avait déjà droit au match le plus excitant de la saison : le derby athénien contre l’Olympiakos. Pour une grande désillusion, une défaite après prolongation (78-88). Certes en double-double (10 points à 3/6, 10 rebonds et 2 interceptions), le Martiniquais avait tout de même causé une immense frayeur à l’OAKA Arena à la toute fin du temps règlementaire. Alors qu’il avait capté le rebond censé offrir la dernière possession au Panathinaïkos après l’échec longue distance de Thomas Walkup, il a envoyé une mauvaise passe, directement en touche, à son meneur Luca Vildoza. Soit une faute d’étourderie inconcevable à ce niveau de compétition.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion