[Vidéo] Petr Cornelie (Denver) raconte son univers NBA

Après sa belle saison à l’Elan Béarnais, Petr Cornelie a signé un « two-way contract » avec les Denver Nuggets, la franchise qui l’a drafté en 2016. Installé sur place, le médaillé d’argent aux Jeux olympiques de Tokyo a découvert son nouvel univers durant la préparation. En toute franchise, il s’est livré à Basket-infos et a expliqué ce qu’il pouvait attendre de cette expérience, et quels sont ses objectifs.

« Mon objectif, c’est comme la saison dernière finalement : travailler un maximum pour progresser. Pouvoir faire partie de ce niveau-là, avoir le niveau de jeu pour jouer à ce niveau-là et pas seulement avoir 1 ou 2 minutes en fin de match. Je pense que pour le moment je ne suis pas prêt à assumer beaucoup de minutes en match. Je ne m’attends pas à assumer beaucoup de minutes, ça c’est sûr. Mais je veux vraiment me concentrer sur le travail pour continuer ma progression pour voir quel joueur je peux venir.

Le premier point pour progresser, c’est de travailler sur mon physique. Si je veux être performant en NBA, il va me falloir un physique un peu plus costaud. Je dois travailler sur mon tir, qu’il soit adapté au jeu de la ligue. Mais aussi travailler sur ma capacité à défendre, que ce soit face aux postes 4, 5, 3 même 2 parfois sur certaines situations. »

Son avis sur Nikola Jokic

Petr Cornelie sera à bonne école pour progresser puisque il sera régulièrement opposé à l’entraînement au MVP de la saison régulière 2020-2021, Nikola Jokic. Un joueur contre qui il a pu se tester.

« La saison passée, je regardais beaucoup de matches de Denver et je le voyais jouer et je me disais que tout avait l’air si simple. Je ne comprenais pas, en me demandant si les joueurs étaient nuls en défense. Un des premiers entraînements à Denver, je défends sur lui. Eh bien j’ai compris (rires). Il est impressionnant par le contrôle de son propre corps, par la technique… en fait chaque défense que tu vas lui proposer, il va trouver la bonne réponse à ta défense. Par exemple, je me disais : il suffit de le couper du ballon. Bah non, il part en back-door (coupe dans le dos de la défense). Il n’est pas lent, il a premier pas très rapide. Et même quand tu défends bien, tu n’es pas à l’abri qu’il trouve une passe du futur… Forcément tu apprends de ça. »

Les Denver Nuggets font leur début en saison régulière ce mercredi à Phoenix, le finaliste des derniers playoffs.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires