Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Villeneuve d’Ascq au bout de son rêve : un club français au Final Four pour la première fois depuis 10 ans !

EuroLeague Féminine - Villeneuve d'Ascq a remporté la belle de son quart de finale contre Miskolc en Hongrie (58-73). L'ESBVA met ainsi fin à la disette française au Final Four de l'EuroLeague, en devenant le premier club français depuis Bourges en 2014 à rejoindre le dernier carré de la compétition.
Villeneuve d’Ascq au bout de son rêve : un club français au Final Four pour la première fois depuis 10 ans !

Les Nordistes peuvent célébrer : l’ESBVA est au Final Four !

Crédit photo : FIBA

Les Villeneuvoises n’ont jamais cessé de croire en leur bonne étoile, celle de leur qualification au Final Four de l’EuroLeague Féminine. Même quand elles sont revenues en France en ayant perdu la première manche dans une salle très hostile. Même quand, pour le match 2 au Palacium, les premières minutes étaient fortement à l’avantage des Hongroises. Non, l’ensemble du club de Villeneuve d’Ascq savait qu’il avait une chance inestimable, en jouant un adversaire à sa portée, de pouvoir rallier le dernier carré de la compétition. Alors les joueuses de Rachid Meziane l’ont fait, d’abord en l’emportant finalement sur le fil dans le Nord, puis en retournant refroidir l’ambiance à Miskolc, au terme d’une belle parfaitement maîtrisée (58-73). Dix ans après Bourges, Villeneuve d’Ascq est au Final Four de l’EuroLeague Féminine.

L’une des bases dans le sport est de savoir apprendre de ses erreurs. Villeneuve d’Ascq a parfaitement appliqué ce mantra ce mercredi soir en Hongrie. Comme au match 1, l’ESBVA a effectué un départ canon (0-14, 6′). Mais la pression mise par les supporters hongrois n’a cette fois pas eu raison des Nordistes. Alors que Villeneuve d’Ascq avait dilapidé une avance de 17 unités, les joueuses de Rachid Meziane ont cette fois mené l’intégralité de la partie.

Une rencontre maîtrisée 

Et dans ces rencontres couperets, l’aspect collectif est parfois supplanté par les individualités. Ceux qu’on appelle les cadres, dont le niveau de jeu s’élève en même temps que l’enjeu. Ce mercredi, Villeneuve d’Ascq a remporté haut la main cet aspect de la rencontre. C’est d’abord Kamiah Smalls (18 points, 6 rebonds, 2 passes décisives et 2 contres) qui a parfaitement lancé ses partenaires avec 8 points dans le premier quart-temps. Elle a été parfaitement secondée par Janelle Salaün, qui a conclut son énorme série (17,3 points de moyenne sur les 3 matchs) par 16 points à une remarquable efficacité (6/9 aux tirs). Et puis il y a toutes les autres, aussi, avec l’impact à l’intérieur de Kariata Diaby (15 points et 12 rebonds), la polyvalence de Kennedy Burke (8 rebonds et 5 passes décisives) ou encore les flèches extérieures de Shavonte Zellous (3/6 à 3-points). En face, les cheffes de files hongroises se sont effondrées, à l’image du nouveau match en travers de Kaila Charles (11 points à 3/16 aux tirs).

Si Miskolc a bien fait craindre un dernier quart-temps tendu à venir (40-46, 27′), les deux meilleures marqueuses nordistes du soir, Smalls et Salaün, ont planté de gros tirs en suspension (44-56, 30′). Comme le signe que rien ne pouvait entraver le retour d’un club français au Final Four de l’EuroLeague Féminine. Ce qui s’est confirmé dix minutes plus tard, où les Villeneuvoises ont pu laisser éclater leur joie au milieu du parquet, contrastant avec le silence et les quelques sifflets de la salle hongroise.

Après la qualification, la réception du Final Four ? 

Avec cette victoire, Villeneuve d’Ascq rejoint ainsi Fenerbahçe, Mersin et Prague, son futur adversaire, dans le dernier carré de l’EuroLeague Féminine. Un Final Four avec la présence d’une tricolore dans chaque formation : Marième Badiane (Fenerbahçe), Olivia Epoupa (Mersin) et Valériane Ayayi (Prague). Et si ce dernier stade de la compétition prenait une véritable tournure française, en le disputant au Palacium, du 12 au 14 avril prochain ? L’ESBVA a en tout cas fait part de son envie. Mais avant de penser à tout cela, savourons ce retour au premier plan européen d’un club français.

Cliquez ici pour accéder aux statistiques de la rencontre 

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
vldg- Modifié
C'est une bonne chose pour le basket féminin français : encore heureux qu'elles sont la ! Il y aura au moins une française qui gagnera l'euroligue cette année :)
Répondre
(2) J'aime
derniermot- Modifié
Avec une médiatisation sur Skweek, franchement, ça n'aura aucun impact. BeBasket pas présent (pas un reproche), L'Equipe j'en sais rien, La Voix du Nord apparemment oui. Bref, malheureusement, une perf exceptionnelle dans un anonymat total
Répondre
(0) J'aime
grotext
Rachid Meziane s'affirme clairement comme l'un des meilleurs coach en Europe ! Après le titre de la Belgique, bis repetita avec Villeneuve d'Ascq? Dire qu'il aurait pu prendre la suite de l'EDF...
Répondre
(2) J'aime
zonepress
Le gars est sur une magnifique lancée. J'aurai vraiment aimé le voir en bleu. Après les résultats du tqo sont intrigants. Il semble que les annonces de coach Toupane prennent forme ... wait and see !
Répondre
(0) J'aime
ryosanada
Bravo! C'est magnifique ce qu'elles ont fait. Quelle belle équipe!
Répondre
(1) J'aime
valas87
Par contre elles manquent cruellement de banc !
Répondre
(0) J'aime
lounkao
Quele bonheur ! Félicitations et pourquoi pas espérer organise ce final four ? C'est le mal que l'on souhaite à ce Villeneive d'Ascq VALEUREUX. Effectivement Rachid Meziane en bleu aurait été top au regard de ses succès avec son effectif limité...
Répondre
(0) J'aime