Vincent Collet : « Nous ne sommes plus l’équipe qui dominait le championnat »

Ce mercredi, les Metropolitans 92 se sont inclinés 77-94 face à l’Elan béarnais Pau-Lacq-Orthez, au Palais des Sports Marcel Cerdan. A l’image de leur fin de saison compliquée, notamment dues aux absences de nombreux joueurs, Boulogne-Levallois ne s’est pas présenté sur le parquet avec une intensité digne des playoffs, se faisant notamment surclasser en défense et aux rebonds. Et selon Vincent Collet, le problème est avant tout mental :

« Pau a fait un bon match et c’est l’équipe qui a montré le plus d’envie. […] Samedi, il faut qu’il y ait une contribution totale, il faut que tout le monde soit au top c’est indispensable. »

Le coach des Metropolitans s’est également exprimé au micro de L’Equipe, expliquant que l’équipe actuelle n’est plus la même qu’en début de saison. Une fatigue mentale s’étant imposée dans le vestiaire, il craint le match retour :

« Je ne suis qu’à moitié surpris, je craignais beaucoup le match vu les circonstances. Nous ne sommes plus l’équipe qui dominait le championnat il y a encore quelques semaines, qui avait passé sept mois à sa tête. […] Nous sommes fatigués, mais nous n’avons pas de solution. Nous sommes moins bien placés que l’ASVEL ou les autres pour réagir, mais il faut retrouver l’envie. C’est possible, cela se voit souvent en playoffs. Cela dépendra de l’état psychologique dans lequel on ira à Pau. Il n’est pas certain que cela suffise, mais si on veut se donner une chance, ce sera le minimun. »

Samedi, les Metropolitans 92 se déplaceront donc au Palais des Sports de Pau afin de sauver leur série mais également leur saison, qui pourrait bien être la dernière de leur histoire.

 

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires