Vincent Collet : « Prendre beaucoup plus soin du ballon en demi-finales »

En 2012 et 2016, l’équipe de France masculine de Vincent Collet avait buté sur l’Espagne en quarts de finale du tournoi olympique. Cette fois, les Bleus ont battu l’Italie (84-75) à ce stade de la compétition. Pourtant, les Français sont mal partis (-7 après 11 minutes de jeu), ont laissé les adversaires revenir à 69 partout après avoir compté 14 points d’avance (62-48) et surtout ont perdu 20 ballons. Quoi qu’il en soit, les Français atteignent le dernier carré pour la première fois depuis 2000 et c’est bien sûr la principale information à retenir de cette rencontre.

« Je suis très heureux, très satisfait que finalement nous ayons réussi, avouait soulagé le sélectionneur Vincent Collet. C’était le genre de match qu’on attendait. On savait ce qu’ils avaient fait contre la Serbie (qu’ils avaient battue à Belgrade en finale d’un TQO), la manière qu’ils ont d’attirer les grands à l’extérieur. C’est difficile pour nous mais (Rudy) Gobert et (Moustapha) Fall ont fait les efforts, même quand ils changeaient sur les arrières. »

Le technicien normand s’est également exprimé sur les points négatifs de la rencontre.

« Nous avons ralenti pendant cinq minutes très dures. Nous avons totalement perdu notre rythme et l’Italie est revenue. Heureusement on a réussi des stops et des tirs dans le money-time. Il va falloir que l’on prenne soin du ballon beaucoup plus en demi-finales. Ce n’est pas possible de perdre autant de ballons surtout sur des erreurs de concentration. »

Auteur de 21 points, Evan Fournier est également revenu sur cette rencontre.

« C’est une équipe qui joue très dur et qui pose de réels problème. Pas qu’à nous mais à toutes les équipes, parce qu’ils n’ont pas vraiment de grands. Nos grands sont très imposants et peut-être un peu moins mobiles. C’était une matchup que je redoutais personnellement. On s’est quand même sorti du piège même si on merde en fin de troisième début de quatrième quart-temps. On a été résilients et on a fait les stops quand il fallait. Jouer les Italiens va nous préparer à la Slovénie qui a un profil similaire avec des intérieurs fuyants. Mais si on refait 20 pertes de balle nous n’avons aucune chance. »

Prochain rendez-vous jeudi à 13h heure française, contre la Slovénie pour la demi-finale de la compétition.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires