Zacharie Perrin élu MVP du championnat Espoirs Pro B : « Il n’a pas de limite »

Personne n’a vraiment réussi à se mettre en travers de sa route cette saison. Meilleur marqueur du championnat avec 21,6 points par match, Zacharie Perrin (17, 2,08 m) a logiquement été élu meilleur joueur du championnat. L’ailier-fort antibois succède ainsi à Johan Rathieuville, dernier MVP avec Angers BC en 2003-2004. 

LIRE AUSSI. Le cinq majeur dévoilé

« Il a été exceptionnel »

Originaire de Besançon et issu du Pôle de Franche-Comté, Zacharie Perrin tournait à plus d’un double double de moyenne par rencontre, avec 21,6 points, 10,8 rebonds, 2,8 passes et 1,1 contre par match. Emballez, c’est pesé ! En duo avec Shawn Tanner, qui aurait pu mériter une place dans le cinq majeur, il a propulsé les Sharks d’Antibes à la deuxième place de la phase régulière. En demi-finale contre Gries-Souffel, il termine la rencontre en double double (31 points à 9/17 aux tirs et 13 rebonds pour 31 d’évaluation).

« Il a été exceptionnel, il a survolé la saison, résume son entraîneur en Espoirs, Benjamin Paviani. Il n’a presque raté aucun match, alors qu’il doublait avec les U18. Chaque fois qu’il a joué, il a dominé sur la cinquantaine de matchs qu’il a joués cette année. Il est peut-être passé au travers deux fois et quand je dis ça, il finit quand même avec 18 d’évaluation. C’est exceptionnel d’avoir un tel joueur.

Humainement, c’est un super mec, il fédère, c’est un énorme compétiteur qui joue chaque match pour dominer. Dans l’équipe, c’est aussi lui qui ramène les gars et qui met l’ambiance. Ce n’est pas parce que c’est mon joueur. Je n’ai pas pour lui faire plaisir que je dis ça mais c’est ce qui fait vraiment sa force. Il n’a pas de limite. » 

Le MVP de l’édition du Next Generation Tournament de Varèse a considérablement pris de l’épaisseur depuis janvier 2021, avec un gros travail physique et une progression sur certains de ses fondamentaux. De quoi lui offrir ses premières minutes en professionnel. Zacharie Perrin, retenez bien ce nom…

À Blois,

par

Qui a écrit ce papier ?

Théo Quintard

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires