0 point en 11 minutes : retour raté pour Sekou Doumbouya

Crédit photo : Guillaume Poumarède

La saison 2022/23 de G-League s'est ouverte vendredi. Si Ayayi ou Mokoka se sont distingués, ce n'est pas le cas de Sekou Doumbouya, qui a vécu un retour très fade à la compétition.

254 jours après son dernier match, Sekou Doumbouya (21 ans) est redevenu un basketteur dans l’anonymat de la salle de Greensboro. Pourtant, après une saison 2021/22 déjà en demi-teinte (2 apparitions NBA avec les Lakers, 11 rencontres en G-League), le champion d’Europe juniors 2016 a traversé son retour comme une ombre : 0 point à 0/1, 1 rebond et 1 balle perdue en seulement 11 minutes, au cours d’une large défaite des Blue Coats.

Outre l’ancien gros prospect, quatre autres Français étaient de sortie sur les parquets de G-League pour l’ouverture de la saison. En double-double (12 points à 6/8, 10 rebonds, 3 passes décisives et 2 interceptions en 31 minutes), Joel Ayayi (Lakeland) est celui qui s’en est le mieux sorti. Avec 11 points à 3/6, 2 rebonds, 3 passes décisives et 2 interceptions, Adam Mokoka (Oklahoma City) a également tiré son épingle du jeu contre G-League Ignite, où Sidy Cissoko ne figurait pas sur la feuille de match.  Quant à Moussa Diabaté, il n’a pas réussi à éviter la défaite d’Ontario contre Santa Cruz (128-129), malgré ses 9 points à 4/8, 6 rebonds et 2 passes décisives).

Enfin, les Français ne sont pas à la fête à Detroit. Pendant que Killian Hayes est au fond du trou, Tom Digbeu, 28e choix de la Draft, a reçu un DNP contre Cleveland (111-113). Sans que l’on sache s’il s’agit d’un choix sportif ou dicté par des raisons de santé.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Alexandre Lacoste

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires