Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Alexandre Sarr destiné aux Washington Wizards lors de la Draft NBA 2024 ?

Draft NBA - À 24 heures de la Draft, tous les signaux indiquent qu'Alexandre Sarr sera sélectionné en n°2 par les Washington Wizards. La franchise de la capitale qui est son choix préférentiel, sauf qu'il n'est pas maître de son destin...
Alexandre Sarr destiné aux Washington Wizards lors de la Draft NBA 2024 ?

Alexandre Sarr lors du NBA Combine, où il a marqué des points pour la Draft.

Crédit photo : NBL

La Draft NBA des 26 et 27 juin étant imminente, les rumeurs sur les choix des franchises s’intensifient. Notamment celles concernant les trois premiers choix, et qui concernent donc les jeunes français. Alexandre Sarr (2,16 m, 19 ans) – qui est annoncé en première ou deuxième position depuis le début de saison grâce à sa double sortie remarquée à Las Vegas en septembre contre la G-League Ignite – est au milieu de ces rumeurs ces dernières semaines.

Peut-il ravir la 1re place… à Zaccharie Risacher ? 

D’abord considéré comme le favori pour le choix n°1 au moment de la loterie, il s’est récemment fait dépasser par son compatriote Zaccharie Risacher (2,05 m, 19 ans), notamment grâce aux performances en playoffs de Betclic ÉLITE de ce dernier. Et ce qu’a laissé entendre le clan de l’intérieur des Perth Wildcats ces derniers jours vient renforcer ce sentiment.

Atterrir aux Atlanta Hawks, qui possèdent le premier choix, n’enchanterait pas Alexandre Sarr et son clan. C’est en tout cas ce qu’ont indiqué plusieurs insiders américains bien informés comme Jonathan Givony (ESPN) et Jake Fischer (Yahoo Sports). Ce pour plusieurs raisons. D’abord, à cause de l’embouteillage des intérieurs au sein de l’effectif. Sarr serait en compétition avec Clint Capela, Onyeka Onkongwu et Jalen Johnson. Une situation qu’il a déjà vécu en Australie et ne souhaite sûrement pas revivre, surtout en tant que pick n°1. De plus, les Hawks voudront être compétitifs et ne pourront pas lui assurer un temps de jeu constant. Enfin, il n’est pas sûr que les meneurs Trae Young et Dejounte Murray – qui pourraient grandement aider à son développement – soient encore là à la rentrée.

Les Wizards à tout prix pour Sarr… mais ce n’est pas lui qui décide

C’est donc pour toutes ces raisons que Sarr et ses agents auraient émis une préférence pour les Washington Wizards, qui ont le choix n°2. Et cette préférence serait réciproque. Le petit frère d’Olivier Sarr y trouverait une équipe moins compétitive et donc plus de minutes, ainsi qu’aucun concurrent de taille sur son poste. Et verrait même son intégration facilitée par la présence d’un autre Français, Bilal Coulibaly. Lors du NBA Combine en mai, il déclarait : « Les Wizards sont une super organisation. C’est une équipe jeune, j’aime ce qu’ils sont en train de construire. » C’est pour toutes ces raisons qu’Alexandre Sarr a effectué un seul workout avant la Draft : avec les Wizards. Il aurait refusé de rencontrer les Hawks.

Sarr a rejoint Zaccharie Risacher à New-York ce lundi 24 juin. Les deux tricolores, qui ont joué plusieurs fois ensemble avec les équipes de France jeunes, ont posé ensemble et répondu à différentes obligations médiatiques. Ils attendent maintenant leur destin, qui se décidera dans la nuit du mercredi 26 au jeudi 27 juin à 2h du matin (heure française). Concernant Sarr, il ne pourra pas contrôler le choix des Hawks, qui sont maîtres de leur destin. Il pourrait aussi être impliqué dans un transfert, tout comme Risacher. La franchise géorgienne peut en faire une monnaie d’échange, et forcer les Wizards à donner quelque chose pour l’obtenir dans le cadre d’un transfert.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
drpoulet
C’est complètement fou. Quand j’étais ado, au milieu des années 90, on osait à peine espérer qu’il y ait un ou deux français en NBA. La draft de TAW avait été un événement incroyable… Et la on parle de 3 français dans la lottery et surtout les 2 premiers picks. 2 premiers picks d’affilée c’est du jamais vu pour un pays hors US. Je ne crois pas qu’on mesure vraiment la chance qu’on a 🙂
Répondre
(1) J'aime