Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Après Killian Hayes, Malcolm Cazalon lui aussi coupé par les Detroit Pistons

NBA - Malcolm Cazalon a été coupé par sa franchise des Detroit Pistons. Il subit le même sort que son compatriote, Killian Hayes, dont le contrat a été rompu juste avant la fin de la période des transferts début février.
Après Killian Hayes, Malcolm Cazalon lui aussi coupé par les Detroit Pistons

Malcolm Cazalon n’a foulé le parquet qu’à une seule reprise avec le maillot des Detroit Pistons.

Crédit photo : DR

Malcolm Cazalon (1,98 m, 21 ans) n’est plus un joueur des Detroit Pistons. Comme Killian Hayes quelques jours auparavant, l’arrière/ailier natif de Roanne a été coupé par sa franchise NBA. C’est le journaliste d’ESPN Adrian Wojnarowski qui a sorti cette information dans un post sur X.

Deux minutes et 35 secondes de temps de jeu… en tout et pour tout

Le cas de Malcolm Cazalon est cependant bien différent de celui de Killian Hayes. Arrivé à l’intersaison 2023 dans le Michigan, l’ancien joueur du KK Mega Basket notamment n’aura joué en tout et pour tout que… 2 minutes et 35 secondes sous le maillot des Pistons. Il est rentré en jeu à une seule reprise, le 5 novembre 2023, lors d’une défaite face aux Phoenix Suns.

Signataire d’un two-way contract à l’intersaison (partage de son temps entre NBA et G-League), l’enfant de la Chorale de Roanne espérait intégrer la rotation. Mais Malcolm Cazalon a passé le plus clair de son temps en G-League, avec les Motor City Cruise. En 24 matches avec l’équipe affiliée aux Detroit Pistons, l’arrière/ailier tournait à 10,9 points à 41,3% de réussite aux tirs, 3,4 rebonds, 2,6 passes décisives, 1,3 interceptions et 2,1 pertes de balles en 28 minutes de jeu en moyenne.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
leon_21
Il a 21 ans, il a encore toute sa carrière à faire. Les portes de la NBA se sont fermé pour lui. Faut que ces agents ou entourage lui conseille de revenir en France ou en Europe. Il a largement les aptitudes pour faire le bonheur d’un paquet de clubs sur la scène européennes
Répondre
(0) J'aime
thegachette
Tous autant qu'ils sont doivent revenir, ils n'ont pas réussi à s'imposer dans la jungle du poste1/2 en NBA... Ils sont tous capables de s'imposer en Pro A et en Europe... Par contre rares sont les gars qui vegetent aux USA 2/3/4 ans et qui s'imposent en NBA... Mais bon si on leur propose un contrat garanti, et les millions qui vont avec difficile de refuser
Répondre
(0) J'aime
jc87
Pour avoir un contrat garanti il faut être drafté au premier tour, hors Cazlaon n'a même pas été drafté. C'est vrai aussi qu'à son poste il est extrêmement difficile de s'imposer mais ça n’empêche évidemment pas d'essayer. Le tout c'est de se donner une limite dans le temps.
(0) J'aime
lou_grand
Je rejoins la majorité des commentaires : tu as tenté ton rêve NBA, c'est un échec, reviens vite en Europe pour faire une belle carrière, tu as encore le temps mais ne t'entêtes pas. Des postes 1-2 en NBA, tu tapes dans un arbre, il en tombe 10.
Répondre
(2) J'aime
ioness
c'est le pbl; tu ne t'entêtes pas... or c'est un peu le contraire qui se passe
Répondre
(0) J'aime
dispensseur
Allez Malcom et Sekou à Roanne, on finit la saison comme ça. On part à la guerre avec cet effectif, s'il y a un nouveau blessé à l'intérieur on a les jeunes Ngoy, et Pierre Justin pour prendre le relai. Si un blessé à l'extérieur il nous reste Bouzidi et des joueurs qui peuvent jouer à plusieurs postes. On remet Diot à la mène au relai de Cooper, avec Grady en sortie de banc pour l'accompagner qu'il retrouve plus de liberté dans le jeu ! Il faut gagner des matchs de suite et ne pas attendre les 3 derniers donc autant prendre des risques dans la vie !
Répondre
(1) J'aime