Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Bilal Coulibaly : « J’espère que Victor (Wembanyama) va m’envoyer des alley oops »

Révélation française de cette première partie de saison NBA, Bilal Coulibaly a été récompensé par une sélection au Rising Stars Challenge, le All-Star Game des néophytes. L'ancien ailier des Metropolitans 92 ne serait "pas contre l'idée" de participer, un jour, au concours de dunk.
Bilal Coulibaly : « J’espère que Victor (Wembanyama) va m’envoyer des alley oops »
Crédit photo : Théo Quintard

Sans doute que Guillaume Alquier a éprouvé un petit peu de fierté. Assis sous l’un des paniers du Gainbridge Fieldhouse d’Indianapolis, l’ancien préparateur physique des Mets 92 a pu se délecter de la séance d’entraînement matinale de Victor Wembanyama et de Bilal Coulibaly – qu’il côtoyait l’an dernier en Île-de-France, juste avant le Rising Stars Challenge. Si la présence de Wemby à ce All-Star game des néophytes ne faisait pas l’ombre d’un doute, celle de Bilal Coulibaly était moins évidente en début de saison.

Simple joueur du championnat Espoirs il y a un peu plus d’un an, « BC » réalise une première partie de saison prometteuse avec les Washington Wizards (8,3 points et 4,1 rebonds en 27 minutes de moyenne sur ses 53 matchs), malgré une 14e place de la conférence Est (45 défaites en 54 matches). « Au minimum dans le quart des meilleurs défenseurs NBA » du propre aveu de Wemby, le natif de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) est un peu l’avenir de la franchise. « Il est unique. Extrêmement unique parce qu’il pense d’abord à défendre et n’a pas encore atteint la plénitude de sa potentialité », expliquait Will Dawkins, le GM de Washington, dans les colonnes du journal Le Monde, en marge de la rencontre aux Spurs fin janvier. « Sa volonté de relever des défis en tant que jeune joueur est impressionnante. »

« Tout est allé très vite ces derniers mois mais on s’adapte et on s’y habitue »

Cette sélection est simplement la suite logique pour la fusée Coulibaly. « Tout est allé très vite ces derniers mois mais on s’adapte et on s’y habitue », déclarait-il ce vendredi matin, juste avant l’entraînement. « Cette sélection est une bonne récompense mais la draft, c’était plus émotionnel car c’est là que tout commence. »

Amis de longue date, jusqu’à atteindre ensemble la finale du championnat de France avec les Mets 92 l’an dernier, Victor Wembanyama et Bilal Coulibaly évolueront tous les deux dans l’équipe de Pau Gasol, avec notamment Jaime Jaquez Jr. (Miami Heat) et Brandin Podziemski (Golden State Warriors), dans la nuit de vendredi à samedi (3 h en France métropolitaine) « J’ai prévu de lui faire quelques alley oops mais j’espère également qu’il m’en enverra quelques uns », lâche-t-il non sans un large sourire.

Bientôt une participation au concours de dunk ?

« Je veux bien un peu de spectacle mais voir tous les meilleurs joueurs jouer sérieusement les uns contre les autres, ça peut vraiment être beau à regarder », reprend-t-il, en ajoutant que le concours de dunk en 2016 entre Aaron Gordon et Zach Lavines est son meilleur souvenir du All-Star week-end. « Je ne suis pas contre l’idée de participer un jour à un tel concours mais il faut que je développe certains tricks. En tout cas, je vais prendre beaucoup de plaisir à regarder le All-Star Game, dimanche, car depuis petit, je le suis à la TV avec un ami et il sera présent pour le match, dimanche. »

De notre envoyé spécial à Indianapolis (États-Unis).

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion