Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Bonn évince un joueur se revendiquant comme étant contre les mesures anti-coronavirus

Aux grands maux, les grands remèdes. Le club allemand de Bonn a pris la décision de se séparer de l’un de ses joueurs qui ne respecte pas les consignes sanitaires. Pire, Joshiko Saibou est même contre ces mesures destinées à lutter contre le Covid-19. Impossible pour le club, dans le contexte actuel, de conserver un élément qui pourrait mettre en péril la sécurité de ses coéquipiers, du staff et de l’ensemble de l’organisation du club. 

L’ensemble des clubs du championnat allemand travaille d’arrache-pied pour mettre en place et faire respecter des règles sanitaires très strictes. Les objectifs sont évidemment d’assurer la sécurité des joueurs mais aussi de pouvoir espérer accueillir du public au moment de la reprise de la compétition. Le joueur en question, n’a cessé d’exprimer sa position sur la pandémie ou le virus lui-même sur les réseaux sociaux. Une position qu’il a mis en oeuvre ce week-end, au cours d’une immense manifestation destinée à affirmer son opposition aux mesures sanitaires. Violant délibérement les règles de protections désormais connues de tous, il a vu son contrat être rompu par le Telekom Baskets Bonn

Wolfgang Wiedlich, directeur général du club, est revenu sur cette décision qu’il justifie par « des violations des exigences du contrat de travail actuel en tant qu’athlète professionnel » :

« Les clubs de BBL travaillent actuellement méticuleusement sur des concepts d’hygiène pour les spectateurs la saison prochaine et sur des directives spéciales de santé et de sécurité au travail pour les actifs. Par conséquent, nous ne pouvons être responsables d’un risque permanent d’infection, comme le représente le joueur Saibou, envers ses coéquipiers dans notre équipe ou envers d’autres équipes de la compétition. » 

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion