Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Boulogne-Levallois inflige une véritable correction à l’AS Monaco en passant la barre des 100 points !

Boulogne-Levallois inflige une véritable correction à l’AS Monaco en passant la barre des 100 points !
Crédit photo :

À défaut d’un diffuseur digne de ce nom pour la rencontre opposant Boulogne-Levallois à Monaco – l’affiche de ce tout début de saison en Betclic ELITE – qui aurait assurément attiré les téléspectateurs, le Palais des Sports Marcel Cerdan était, lui, plein à craquer. Et il y avait bien longtemps que cela n’avait pas été le cas. Sevrés de basket pendant de très long mois, les fans de Boulogne-Levallois ont été gâtés pour leur retour dans la salle avec une victoire de leur équipe dans les grandes largeurs face à l’AS Monaco 108-81.

I’m Cummings home

Que dire, tout d’abord, du visage de l’AS Monaco dès la 1ère mi-temps ? La Roca Team a bu la tasse entre une défense visiblement oubliée sur le périphérique parisien (59 points encaissés en 20 minutes !), l’exclusion de Zvezdan Mitrovic – un classique – au cours du 2e quart-temps à la suite de 2 fautes techniques et l’incapacité à arrêter le maître à jouer, Will Cummings (12 points, 10 passes décisives et 3 interceptions pour 22 d’évaluation en 17 minutes). L’Américain a pris parfaitement les rênes de l’équipe après les 3 fautes personnelles de David Michineau en 2 minutes. 

Boulogne-Levallois jouait presque dans un rêve et assurait le show, entre alley-oop et contres-attaques. L’écart prenait des allures de corrections quand Jordan McRae, l’ancien joueur NBA, donnait 20 points d’avance à la 15e minute (47-27). Pigiste médical de Bandja Sy, Nobel Boungou Colo signait son retour à Levallois (3 matchs en janvier 2019) de la meilleure des manières avec 8 points à 100% aux tirs en 8 minutes, le tout en sortie de banc. 

Alors que le duo Andjusic (7 points) – Fall Faye (8 points) tentait de combler l’écart, Mike James allait prendre le relais dans les 2 dernières minutes de la première mi-temps avec 8 points inscrits. Histoire d’atténuer un peu l’addition salée (59-42).

Un visage insipide de l’AS Monaco jusqu’au bout

L’ancien joueur de Brooklyn et du CSKA Moscou poursuivait son festival offensif (17 points après 3 quarts-temps) dès la reprise, provoquant un temps-mort de Vincent Collet mais très vite l’écart allait repartir en flèche. Car Lahaou Konaté se montrait efficace, Jordan McRrae shootait par deux fois dans un fauteuil dans le corner, parfaitement servis par Cummings. À la 26e minute, Rob Gray, l’homme fort de l’AS Monaco lors de la dernière campagne d’EuroCup marquait ses 2 premiers points de la partie, lui qui faisait aussi son retour à Marcel Cerdan. Les largesses défensives de l’ASM étaient trop criantes pour espérer quoique ce soit (82-60, 30e)

Le dernier quart-temps était la suite logiques des choses. De loin, Vincent Hunter (16 points) et Keith Hornsby (12 points) enfonçaient le clou (104-69, 37e). Vincent Collet pouvait se tourner vers ses remplaçants et esquisser un sourire. Lui, comme les spectateurs, ne s’attendaient pas à un tel score final (108-81). Entre le visage affiché contre le Panathinaikos en EuroLeague et celui de ce mardi soir, il y a un monde d’écart. Certains diront que c’était un non-match des Sudistes, d’autres diront que les Franciliens ont affiché un visage conquérant, séduisant. La suite des événements en dira plus…

Pour l’heure, pas de quoi tirer la sonnette d’alarme côté monégasque. Ce n’est que le début de la saison et surtout, rappeler que l’ASM est une toute nouvelle équipe qui se cherche. Après une « taule » subie au Mans il y a quelques jours comme l’a dit Léo Westermann en conférence de presse, les hommes de Vincent Collet se sont parfaitement repris.

À Levallois,

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion