Capitaine des Bleus, Nicolas Batum plaide en faveur du retour de Thomas Heurtel en équipe de France

Crédit photo : FIBA

Exclu de l'équipe de France suite à sa signature en Russie, Thomas Heurtel conserve le soutien d'une majorité des joueurs. À commencer par celui de son capitaine, Nicolas Batum.

Après avoir déjà pris position en faveur du retour de Thomas Heurtel en équipe de France sur Twitter, tout comme Evan Fournier, Nicolas Batum a développé son point de vue dans les colonnes de BasketUSA, au micro de Melvin Karsenti. Pour le capitaine des Bleus, le meneur du Zénith Saint-Pétersbourg ne doit pas être privé de la sélection parce qu’il a décidé de partir jouer en Russie, à l’encontre de la charte signée au cœur de l’été.

« Personnellement, je n’y étais pas l’année dernière avec cette histoire de charte. Mais la raison pour laquelle j’ai dit ça c’est qu’il a fait un choix personnel. On lui met des trucs sur le dos, on sait très bien qu’il est contre, il n’est pas pour l’agression russe en Ukraine, qu’on soit bien d’accord… Faut pas non plus être idiot. Si j’ai dit ça, c’est parce qu’encore une fois, on ne voit que les points négatifs alors que ce mec là, ça fait dix ans qu’il est là. Dès qu’on l’appelle, je n’ai jamais entendu un refus. En 2014, il nous sort le match qui nous sauve contre l’Espagne, et en 2015, il rate l’Euro en France… Tu l’as entendu, à ce moment-là ? Non ! Derrière, il revient, il dit rien. Et à chaque fois qu’il revient, il fait le boulot. Et à chaque fois, il nous sauve. Moi je l’ai toujours dit : Thomas Heurtel, il faut le prendre parce qu’il va te sortir le quart-temps qui va te sauver ta compétition et parfois c’est ce qui s’est passé. Donc c’est juste pour ça, même s’il a fait un choix personnel, il ne faut pas remettre en cause tout ce qu’il a fait pour la France parce que c’est un des rares mecs qui a toujours été présent. Et il n’a jamais rien dit, même quand il n’avait pas été pris pour une compét’. Et moi, je respecte ça énormément. Ai-je mon mot à dire en tant que capitaine ? Je ne sais pas ce qui va se passer pour la suite, pour cet été. On a aussi vu plein de nouveaux joueurs qui ont fait des bonnes choses, surtout à la mène… C’est donc un drôle de débat et c’est dommage d’en être arrivé là. »

Auteur de sa meilleure campagne internationale lors de l’EuroBasket en septembre dernier, Thomas Heurtel s’est fermé les portes de l’équipe de France avec sa signature en Russie annoncée moins de trois jours après la finale. Pourtant, le héros de Madrid 2014 reste partant pour l’enchaînement Coupe du Monde – Jeux Olympiques, comme il l’a rappelé à Ouest France la semaine dernière. Si Jean-Pierre Siutat a réaffirmé sa fermeté la semaine dernière, Boris Diaw a laissé entrevoir la possibilité d’une évolution de la situation en cas de changement de club. « Selon le club où il joue, la décision passera devant un bureau fédéral. Moi, je suis toujours content que des joueurs aient envie de jouer pour l’équipe de France. »

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires