Champagne Basket ne se remet pas de sa défaite à Limoges : « Très clairement, on s’est fait voler le match »

Champagne Basket n’a plus grand espoir de se maintenir en Betclic ELITE. Pourtant, le club marnais pouvait se permettre de rêver, encore un peu du moins, en cas de victoire à Limoges dimanche dernier. Mais sur la dernière action de la rencontre, Hugo Invernizzi a été trouvé à l’opposée de la remise en jeu et a réussi à marquer le 3-points de la victoire en 0,5 seconde de la fin. Si les arbitres ont regardé s’il avait tiré dans les temps, Champagne Basket estime qu’ils n’ont pas fait attention au moment où avait été déclenché le chrono. Invité du podcast du média rémois Sport Club, « la voix de tous les sports à Reims », le directeur général du club Grégoire Lefebvre n’a pas mâché ses mots. Il a d’abord noté la bonne performance de l’équipe :

« On y a tous cru. Comme on dit, ce n’est pas une victoire qu’on avait coché. Jouer à Beaublanc, c’est jamais simple. Qui plus est avec pour une dynamique qui est la meilleure sur les 10 derniers matches. Nous on a certainement la pire dynamique. On y est allé comme on a fait les matches contre Nanterre et l’ASVEL, un peu la fleur au fusil et en prenant tous les matches pour une finale. C’est vraiment plein de sentiments ambivalents parce que ce qu’on a montré c’était plutôt de bonne facture. On a vu une équipe vaillante, au rendez-vous, on a vu de la défense… Le coach avait décidé d’épurer un peu les système de jeu en attaque. Je pense que ça a aidé aussi. Il y a plein de choses qui laissent entendre que cette équipe a du talent et a de quoi faire. Et on y a cru jusqu’à la dernière seconde.

Jusqu’à cette situation ubuesque. Très Très clairement on s’est fait voler le match. S’il faut utiliser des mots soyons clair. Sur une erreur arbitrale, même une erreur de manipulation du chrono qui n’a pas été enclenché au moment de la remise en jeu. Il reste 5 dixièmes (de seconde) avant la dernière possession et par miracle (Hugo) Invernizzi a réussi à faire tout un tas de choses en 5 dixièmes. Je pense qu’on s’est tous dit : ‘comment faire autant de choses en 5 dixièmes ?’ Mais ils se trouvent que les trois personnes concernées, les trois arbitres et le commissaire, n’ont pas du se poser la question. En tout cas aucun n’en a discuté.

C’est rageant, je ne cache pas qu’on est encore dans une colère vive et un désarroi parce qu’on se bat tous les jours pour performer (sic) et garder l’espoir de ce maintien – qui est toujours là pour moi – et cette défaite dimanche on ne la mérite pas du tout. On aurait pu se mettre dans le sens de la marche, on gagnait contre Limoges, les quatre derniers matches auraient eu une autre saveur. Là il faut 4 victoires grosso modo, mais avec des adversaires à notre portée, ce qui n’était plus le cas depuis quelques matches. »

Champagne Basket prépare actuellement son match de vendredi chez l’ESSM Le Portel. Une seule option est possible pour aller chercher le maintien : gagner les quatre derniers matches, dont celui-ci.

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires