Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Début de carrière compliqué pour Lou Lopez Sénéchal

WNBA - Lou Lopez Sénéchal, l'une des deux françaises à jouer dans l'élite du basket féminin sur ce début de saison, est pour l'instant dans une spirale négative lors de ses quatre premiers matchs avec les Dallas Wings.
Début de carrière compliqué pour Lou Lopez Sénéchal

Lou Lopez Sénéchal sous ses couleurs des Dallas Wings

Crédit photo : WNBA

Elle est l’une des deux françaises à fouler les parquets de WNBA en ce début de saison. Mais Lou Lopez Sénéchal (1,85 m, 26 ans) peine pour l’instant à s’imposer. Joueuse des Dallas Wings depuis 2023, elle n’avait pas disputé l’intégralité de la saison dernière à cause d’une lourde blessure au genou droit. Cette saison, elle a fait ses grands débuts après un an « d’observation et de côtoiement de pros », ce qui était censé l’aider à « rentrer plus facilement et faire ce qu’elle sait faire » selon les propos de la leadeuse des Wings, Arike Ogunbowale. Pourtant, elle vit des débuts compliqués.

Aucun point en 4 matchs

La franco-mexicaine n’avait pas pris part à la pré-saison, à cause des ses obligations en Europe. Et pour ses quatre premiers matchs de saison régulière avec Dallas, elle n’a toujours pas marqué le moindre point. Elle n’a joué que 11 petites minutes en cumulé, pris un seul tir, deux rebonds, réussi une passe décisive et perdu un ballon. Pas grand chose à se mettre sous la dent donc. Utilisée en sortie de banc sur les lignes extérieures, elle a surtout commis trop de fautes, ce qui a limité son temps de jeu. Comme lors de son second match, où ses trois fautes en trois minutes ont poussé sa coach à la sortir rapidement.

Seules deux joueuses en WNBA n’ont pas encore marqué cette saison en jouant au minimum 10 minutes. Lopez Sénéchal en fait partie. Elle a aussi le pire/minus total de son équipe (-9). Son temps de jeu baisse donc logiquement de match en match, jusqu’à atteindre 1 minute et 7 secondes dans la victoire des siennes contre Phoenix cette nuit (107-92). La n°5 de la Draft 2023 est pour l’instant dans une spirale négative. Reste à voir quand elle pourra en sortir. Il faudrait pour cela qu’elle obtienne la confiance de sa coach Latricia Trammell, en match comme à l’entraînement. Ces débuts poussifs n’ont cependant rien de surprenant pour une joueuse de retour d’une première saison blanche outre-atlantique. Il lui faudra du temps pour prendre ses marques.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
joraberanto
Première partie de saison aussi compliquée en République tchèque avant d'aller à Jairis en LFE.
Répondre
(1) J'aime