Dee Bost va rejoindre l’ASVEL, un autre renfort attendu

Crédit photo : FIBA

L'ASVEL va enregistrer deux arrivées dans les heures à venir. L'ancien Monégasque et Strasbourgeois Dee Bost va signer ce jeudi.

L’ASVEL va enfin se renforcer. Après avoir été bloqué par son employeur actuel, le Galatasaray Istanbul, fin décembre, Dee Bost (1,88 m, 33 ans) devrait signer pour le club rhodanien a-t-on appris en marge du match contre Barcelone, comme L’Équipe. Pas encore finalisée ce mercredi soir, l’affaire devrait être réglée ce jeudi.

Le club stambouliote a cette fois consenti à libérer son meneur qui a été pris à partie par une partie des supporters suite à son non match contre Merkezefendi lundi (0 point à 0/7 aux tirs, 3 rebonds et 7 passes décisives dans une défaite 100 à 83). Joueur du club turc depuis son départ de Monaco à l’intersaison 2021, l’international bulgare tournait à 11,1 points à 35,4% de réussite aux tirs (dont 32,3% à 3-points), 2,3 rebonds et 5,4 passes décisives pour 11,6 d’évaluation en 29 minutes dans le championnat national cette saison, et 13,3 points à 40%, 2,3 rebonds et 5,8 passes décisives en 29 minutes en Ligue des Champions (BCL).

L’ancien meneur de Monaco et Strasbourg ne sera pas le seul renfort signé par l’ASVEL. Un joueur au profil 4/3 est également attendu, pour combler plusieurs manques et anticiper d’éventuelles blessures, alors que David Lighty enchaîne les arrêts dans l’aile.

Sept joueurs étrangers bientôt sous contrat

Dee Bost, qui bénéficie du statut bosman, car doté d’un passeport bulgare, sera le septième joueur étranger de l’ASVEL après David Lighty (extra-communautaire), Parker Jackson-Cartwright (extra-communautaire), Alex Tyus (extra-communautaire), Jonah Mathews (extra-communautaire), Retin Obasohan (bosman, car Belge) et Anthony Polite (bosman, car Suisse). Ce dernier n’est cependant que très peu utilisé, même s’il a rejoué en EuroLeague sur les deux derniers matches (11 minutes chez l’Anadolu Efes, 8 minutes face à Barcelone). Les clubs ne sont autorisés à aligner que six joueurs étrangers par match en Betclic ELITE, dont quatre extra-communautaires.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires