Eric Bartecheky : « Ce n’était pas qualitatif, mais nous sommes contents d’avoir gagné »

Samedi soir, une semaine après leur déroute à Nanterre, l’Elan béarnais s’est imposé contre Orléans 94 à 85 pour la 15e journée de Betclic ELITE. L’EBPLO a eu du mal à contenir Youssou Ndoye (32 points à 12/15 aux tirs, 14 fautes provoquées) et a longtemps été derrière au score. Toutefois, les locaux ont fini par passer devant dans ce match haché qui n’a pas beaucoup plu à l’entraîneur vainqueur Eric Bartecheky. Ce dernier reste satisfait par l’essentiel : avoir gagné.

« Avec 56 fautes sifflées, 28 de chaque côté, cela donne forcément un match long et haché, a commenté le technicien champenois. Ce n’était pas facile pour les joueurs de trouver du rythme. C’est une rencontre particulière. Au vu de ce nombre important de fautes, heureusement qu’on disposait d’un joueur de plus. Cela nous a rendu service. Sur le match, c’est vrai que Youssou Ndoye a eu énormément de ballons, provoqué beaucoup de fautes et nous ne sommes pas parvenus à le stopper. C’est un joueur très offensif et talentueux mais on ne pensait pas lui donner autant de points. Même avec deux joueurs en moins de leur côté, je m’attendais à un match compliqué. Nous sommes satisfaits de le prendre d’un point de vue comptable. On peut trouver des explications ce soir : l’arbitrage, le contexte particulier avec une salle à 2 000 personnes seulement, un nouveau joueur à intégrer progressivement. Tout cela peut justifier certaines choses. Ce n’était pas qualitatif, mais nous sommes contents d’avoir gagné. »

Quatrième de Betclic ELITE, l’Elan béarnais s’apprête désormais à se déplacer chez son rival historique, le Limoges CSP, ce dimanche à 17h.

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires