Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

« Globalement satisfait » du tirage des JO, Vincent Collet vise la première place de la poule

Jeux olympiques de Paris 2024 - Suite au tirage au sort du tournoi olympique, le sélectionneur Vincent Collet a livré ses premières réactions en visioconférence depuis les États-Unis. « Globalement satisfait » du sort réservé aux Bleus, le technicien normand s'est dit soulagé d'éviter la Serbie au premier tour mais sait que le quart de finale, comme souvent en compétitions FIBA, sera un tournant dans leur quête vers l'or.
« Globalement satisfait » du tirage des JO, Vincent Collet vise la première place de la poule

Vincent Collet était « stressé » avant ce tirage au sort.

Crédit photo : FIBA

L’équipe de France veut laver l’affront. Après le fiasco de Jakarta (Indonésie) et une élimination au premier tour de la Coupe du monde, les Bleus lorgnent la médaille d’or aux Jeux olympiques de Paris 2024. Déjà assurés d’éviter les États-Unis en phases de poule, Vincent Collet et ses ouailles affronteront l’Allemagne, championne du monde l’été dernier, le Japon ainsi que le vainqueur du tournoi de qualification olympique de Riga où les hommes de Luca Banchi, révélations de la dernière échéance planétaire, partent largement favoris à domicile (le calendrier complet ici). Même si la Géorgie, les Philippines, la Lettonie, le Brésil, le Cameroun et le Monténégro auront leur mot à dire. « La Lettonie a étonné le monde l’été dernier et sera encore plus redoutable avec Kristaps Porzingis », souligne le sélectionneur tricolore. « Nous serons revanchards contre une équipe qui nous a battus. »

« C’est l’un des tournois les plus relevés de l’histoire », continue Vincent Collet, « globalement satisfait du tirage au sort », en visioconférence depuis les États-Unis. « Mon attente numéro 1, c’était d’éviter la Serbie car si (Nikola) Jokić vient – sans parler de (Vasilije) Micić -, c’est l’équipe favorite n°2 derrière Team USA. » 

« J’étais stressé avant le tirage au sort »

En poste depuis 2009 et probablement à l’aube de sa dernière campagne internationale avec les Bleus, le technicien normand n’était pas aussi serein qu’à l’accoutumée. « J’étais stressé avant le tirage au sort mais dans le même temps, j’avais des papillons dans le ventre. Maintenant qu’on connaît nos adversaires, ça commence vraiment, il y a une vraie excitation qui entoure ce tournoi olympique. »

À la lutte avec l’Allemagne pour la première place du groupe B, la France aura fort à faire contre la Mannschaft, dont Vincent Collet est admiratif. « L’an passé déjà, je voyais les Allemands aller très loin dans la compétition mais beaucoup les sous-estimaient par rapport aux joueurs NBA dont ils disposaient. On les a malmenés en 2019 et il s’en est fallu d’un rien qu’ils soient champions d’Europe en 2022. C’est une suite logique et une très grande équipe. »

Le rendez-vous face à l’Allemagne, « un tournant pour la suite du tournoi »

Ce rendez-vous du 2 août face à la bande de Dennis Schröder, désormais meneur des Brooklyn Nets, Vincent Collet le présente comme un « tournant pour la suite du tournoi ». Content d’éviter le groupe A, « le groupe de la mort » (vainqueur du TQO en Espagne, Australie, Canada, vainqueur du TQO en Grèce), l’ancien coach du Mans Sarthe Basket reste prudent. « Le point négatif, c’est qu’en cas de qualification, je crains fortement qu’on croise ce groupe-là en quart de finale », souffle Vincent Collet.

Les tricolores auront d’ailleurs l’occasion de se mesurer aux Allemands lors d’une double confrontation en préparation : d’abord à la Lanxess Arena de Cologne le 6 juillet puis à la Sud de France Arena de Montpellier, le 8 juillet. « On voulait vraiment avoir les adversaires les plus coriaces », rappelle Vincent Collet. « On ne va pas la regretter aujourd’hui, ça nous permettra de mesurer ce qu’il faudra faire pour les battre plus tard. » 

Vincent Collet dans le flou sur le cas Bilal Coulibaly

Victime d’une blessure au poignet droit contre Chicago le 16 mars dernier, Bilal Coulibaly (Washington Wizards) est forfait pour le reste de la saison NBA. Vincent Collet est resté dans le flou sur la gravité de la blessure de son ancien protégé aux Mets 92. « Je n’ai pas de confirmation à ce jour mais la plus grosse crainte – parce que le poignet ça peut vouloir dire beaucoup de choses -, c’est le scaphoïde. »

Quant à Victor Wembanyama, il s’est montré élogieux sur son évolution ces derniers mois : « Il est en progression constante, il fait de plus en plus de choses sur le terrain et est davantage passeur qu’avant. »

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
da_yeti
Finir devant les allemands LOL. À part Victor qu'a-t-on de mieux que l'été dernier ? Fournier et DeColo ont encore perdu de niveau, nos meneurs se sont tous fait virer de NBA... (les progressions : TLC et Cordinier) Bref, on aura un gros secteur intérieur qui ne verra pas la gonfle (vc le coach + extérieurs pas au niveau pour leur donner efficacement) et devra défendre pour 5.
Répondre
(0) J'aime
leon_21
Notre vénéré coach l'a dit, on aura Andrew, notre exemplaire soldat (je le pense sincerement), le capitaine courage de l'équipe. Ca va tout changer...(là je suis plus dans l'humour), on aura 1 vrai défenseur sur le meneur, qui pourra également peser en attaque, faire circuler le ballon, amener une alternance interieur/extérieur et impliquer offensivement le secteur intérieur français...
Répondre
(0) J'aime
da_yeti
Et on croise avec le groupe de la mort en 1/4. Au mieux, nous joueront donc un 1/4 de finale chez nous.
Répondre
(0) J'aime