Hugo Invernizzi : « Si on ne met pas d’intensité et d’envie, on peut rester à la maison »

Après les trois premiers matches de préparation du Limoges CSP, Hugo Invernizzi a fait le point dans Le Populaire du Centre. Seul vrai poste 4 d’un effectif auquel il manque toujours un ailier, l’Alsacien est très utilisé. Joueur d’expérience après 10 ans passés sur le circuit professionnel, il ne pratique pas la langue de bois au moment de parler de comment son équipe doit jouer cette saison pour être compétitive :

« Avec l’effectif que l’on a, si on ne met pas d’intensité et d’envie, on peut rester à la maison. C’est grâce à ces ingrédients qu’on réussira à gagner des matches. On doit faire 30 fautes (23, contre Boulazac mercredi soir, NDLR) : en jouant de cette manière, en étant dur et en mettant des coups, cela pourra passer. Ce n’est pas en jouant comme des sénateurs qu’on arrivera à gagner des matches. « 

Quant à lui, qui dit ne pas être gêné par les enguelades du nouveau coach Massimo Cancellieri, il se sent en forme. Il l’a d’ailleurs montré mercredi soir (16 points à 4/7 aux tirs, 6 rebonds et 3 passes décisives pour 23 d’évaluation) dans la victoire contre Boulazac.

« Avec un effectif plus réduit cette saison, on aura besoin de tout le monde. Il va falloir que je sois à mon meilleur niveau. »

Limoges enchaîne par le tournoi de Nouvelle-Aquitaine, à Pau, ce samedi et dimanche.

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires