Jean-Denys Choulet : « Il y a un sentiment positif malgré la défaite »

La Chorale de Roanne s’est inclinée 86-80 à Monaco ce dimanche. Malgré la défaite, l’entraîneur Jean-Denys Choulet pouvait se satisfaire du résultat de son équipe face à l’armada. Toutefois, il regrette certaines erreurs qui auraient pu faire passer ce « bon résultat » en exploit.

« Il y a un sentiment positif malgré la défaite, a-t-il reconnu au micro d’Activ Radio. Par contre, contre des équipes comme ça on ne peut pas faire d’erreurs et on a fait beaucoup d’erreurs. J’en ai pointé une sur les rebonds défensifs, je connais Yakuba Ouattara je l’ai eu avec moi quand j’étais à Chalon. Il a pris 2 rebonds offensifs et ça a donné 2 points à chaque fois. Il y a eu aussi un problème de pertes de balle, un autre moment quand Louis Cassier rentre mais qu’il ne comprend pas le système de jeu. Il ne sort pas, on perd la balle et il fait faute derrière et on prend 6-0. On a aussi donné 3 lancers-franc alors qu’ils (Monaco) étaient sur un shoot au buzzer, Clément Cavallo fait faute sur un tir à 3-points dans le corner, il n’avait pas à faire cette faute-là. À un moment donné, ils ont marqué 8 points sur lancers-franc, alors oui on a fait un match intéressant mais on a perdu quand même ». 

Clément Cavallo : « Ça a été un véritable combat »

Le capitaine roannais Clément Cavallo, a réalisé un match correct avec 8 points à 2/3 de réussite à 3-points et 3 rebonds en 18 minutes, était également partagé après la rencontre.

« Il y a de la déception et de la frustration d’avoir été si proche. Ils ont mené, on a mené puis ils ont re-mené, ça a été un véritable combat. Il y a eu beaucoup de choses positives dans ce match, il faudrait les refaire même quand ce n’est pas contre Monaco ou une autre grosse équipe. On a pas été trop mal des deux côtés du terrain même si des matches comme ça, ça se perd sur des détails comme des fautes, des rebonds offensifs. Ils ont quand même eu beaucoup de secondes chances que ce soit en première ou deuxième mi-temps. On savait qu’ils étaient aggressifs sur les rebonds offensifs, il n’y a pas que les pivots qui prennent mais les ailiers aussi c’est le travail de tout le monde même si par moment on a été absents. Sur des matches comme ça, il n’y a pas de pression car c’est Monaco qui est archi-favori, c’est peut-être pour ça qu’on arrive à éléver notre niveau de jeu. Pour moi, que ce soit contre Le Portel ou contre Monaco, il faut attaquer les matches de la même manière ».

Après cette défaite, la Chorale de Roanne pointe à la onzième place de Betclic ELITE avec un bilan de 10 victoires et 13 défaites. Toujours en course pour les playoffs, les Roannais affrontent le huitième du classement ce samedi, Nanterre (12 victoires, 10 défaites). La Chorale a besoin de vite engranger des succès pour rester au contact du Top 8.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires