Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Jean-Denys Choulet (Roanne) : « Chalon, une équipe sur le papier de Top 6 »

Crédit photo :

C’est avec un seul match officiel au compteur, en Coupe de France contre Vichy-Clermont, sur les six dernières semaines, que la Chorale de Roanne se présente ce mardi au Colisée pour affronter l’Elan Chalon en match en retard de la 6e journée de Jeep ELITE. Alors que les hommes de Julien Espinosa ont joué – et gagné – samedi contre Champagne Basket, les Ligériens ont eux enchaîné les matches amicaux pour conserver le rythme. Sans que cela ne remplace la compétition officielle. « C’est le championnat, ça n’a plus rien à voir avec ce qu’on a pu faire contre Boulazac ou Limoges (les deux derniers adversaires de Roanne en match amical, NDLR) », a commenté l’entraîneur Jean-Denys Choulet au micro d’Activ Radio.

Il aurait été mieux d’affronter Chalon fin octobre

Le double champion de France regrette le fait d’affronter une équipe de Chalon bien plus compétitive qu’elle ne l’était le 24 octobre, lors de la date initiale de la rencontre.

« On aurait du jouer Chalon sans Sean Armand, sans meneur de jeu (Jordon Crawford) et sans (Myles) Hesson, qui était blessé. Il se trouve que Chalon a décidé de ne pas jouer car la rencontre était à huis clos. Mais là on va jouer à huis clos, avec un effectif (complet), un nouveau meneur, Hesson prêt, voire même un joueur américain supplémentaire si besoin (Chalon compte 7 étrangers, NDLR)… C’est comme ça. Je ne dis pas que Chalon a fait exprès. Je dis simplement que ça tombait bien qu’il y ait ce huis clos, ça leur permettait de repousser une rencontre qu’ils n’auraient pas forcément perdu. Mais on les a joué deux fois en match amical, on les a battus les deux fois – une fois chez nous, une fois chez eux -… Il leur manquait trois joueurs cela aurait été entre guillemets plus facile pour nous. Là ça va être très difficile. »

« Ca fait partie de toute la chance qu’on transporte sur notre dos depuis le début de saison », résume le Bisontin, qui rappelle là que son équipe a enchaîné les rencontres à l’extérieur en début de saison. Mais si l’Elan Chalon fait figure de favori, il ne s’avoue pas battu d’avance.

« Sur le papier, l’équipe actuelle de Chalon est une équipe normalement de Top 6. Sur le papier ils sont très, très largement au-dessus de nous. Mais le papier c’est une chose, après il y a le terrain. »

BEBASKET

Une lecture plus fluide, des chargements de pages plus performants, et plus de publicité ! Offrez-vous un abonnement BeBasket et soutenez la rédaction et la couverture du basket français au quotidien.

À partir de 5€

Commentaires


Vous écrivez en tant que .Modifier

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5€