Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Jean-Pierre Siutat tacle la structure qui organise l’Euroleague : « Elle ne cherche qu’à pomper de l’argent »

Dans les instances du basket international, les dernières années ont été marquées par la bataille qui oppose l’Euroleague et la Fédération internationale (FIBA). La structure privée qui organise l’Euroleague, ECA, rêve d’une ligue fermée, à l’image de la NBA, et son calendrier entre en conflit avec celui de la FIBA et ses fenêtres de qualification pour les compétitions internationales. Jean-Pierre Siutat, président de la Fédération française, en veut beaucoup à la stratégie adoptée par ECA. C’est ce qu’il confie dans une interview accordée à l’émission Youtube de Referee time, dont nous vous avions récemment présenté le projet de BD :

« L’Euroleague est une très belle compétition, mais ces gens ne respectent rien. Exemple, les arbitres : on a investi, la FIBA, la Fédération française, pour avoir des arbitres de haut niveau, et à un moment donné, ces arbitres, on leur propose d’arbitrer L’Euroleague. Mais quelle est la compensation que fait l’Euroleague vis à vis de ceux qui les ont formés ? Rien, ça n’existe pas. Même chose pour les coachs, même chose pour les joueurs, il n’y a pas de retour sur investissement, comme ça existe pour la NBA avec le buyout (somme que verse une franchise NBA à l’ancien club d’un joueur qui la rejoint). S’ils ne mettent pas ça en place, ce sont des gens qui ne font que prendre. »

Le président de la FFBB embraye sur les problèmes de calendrier et prévient : les clubs français engagés en Eurocup la saison prochaine (Bourg, Nanterre, Monaco et les Metropolitans 92) pourraient se retrouver face à des doublons :

« On a toujours autorisé des clubs français à jouer en Euroleague et on les protège en terme de calendrier. On ne le fera pas pour l’Eurocup (qui est organisée par la même structure privée, ECA). Les équipes qui ont été un moment donné 8e ou 10e, je crois, des classements, et qui ont choisi l’Eurocup, tant mieux pour eux mais ils ne seront pas protégés. Après, c’est le choix de la ligue nationale (la LNB) qui va organiser son calendrier, mais si à un moment donné il y a deux matchs, il faudra bien que les clubs choisissent. On ne peut plus faire. Mais parce que tout simplement la structure privée ne cherche qu’à pomper de l’argent. Il n’y a pas de retour sur investissement et ça, on ne peut pas l’admettre. »

 

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion