Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Monaco : Loyd et Hall dans l’attente, Begarin courtisé

Betclic ELITE - Alors que Monaco pourrait conserver Jordan Loyd et Donta Hall, le club cherche des JFL et s'intéresse notamment à Juhann Begarin.
Monaco : Loyd et Hall dans l’attente, Begarin courtisé

Juhann Begarin va-t-il découvrir l’EuroLeague à Monaco ?

Crédit photo : Julie Dumélié

Sa saison 2024-2025 terminée par un titre, l’AS Monaco a officialisé la prolongation de Mike James. Le club, qui a également signé Nick Calathes, va disposer d’une ligne arrière complète. Elie Okobo et Matthew Strazel sont en effet encore sous contrat.

Des options dans les contrats de Jordan Loyd et Donta Hall

Reste à savoir ce qu’il adviendra de Jordan Loyd (1,93 m, 30 ans). MVP des finales de playoffs de Betclic ELITE en 2023, l’arrière a connu une saison 2023-2024 compliquée en raison de problèmes de dos. Bien mieux en toute fin de saison, le natif d’Atlanta dispose d’une option lui permettant de prolonger pour une troisième option. Une option que lui ou le club peuvent activer d’ici début juillet. Le club n’est évidemment pas contre le conserver au début mais tout était suspendu à la teneur de ses performances en playoffs. Très attaché à l’AS Monaco, le champion NBA 2019 a cependant été contacté par cinq autres clubs évoluant en EuroLeague. Parmi eux, le Partizan Belgrade, qui cherche à remplacer Kevin Punter, a manifesté son intérêt pour Jordan Loyd.

A l’intérieur, Donta Hall (2,06 m, 26 ans) dispose d’une option et d’un timing similaire. Le pivot protecteur de cercle a moins joué en 2023-2024 suite à l’arrivée de Mouhammadou Jaiteh, qui est venu compléter un duo qu’il formait déjà avec Donatas Motiejunas. Comme Jordan Loyd, Donta Hall jouit d’une belle cote sur la scène européenne. Le Fenerbahçe Istanbul est notamment intéressé.

Juhann Begarin parmi les JFL pistés

Ces derniers jours, le nom de Juhann Begarin (1,96 m, 21 ans) était évoqué du côté de l’AS Monaco en 2024-2025. Contacté à ce sujet, le manager général du club, Oleksiy Yefimov, a indiqué que la Roca Team cherchait à faire venir des Joueurs formés localement (JFL) et confirmé que le 45e choix de la Draft 2021 était figurait dans les options monégasques, mais qu’à ce stade rien n’était fait. Ce samedi 15 juin, le journaliste espagnol Chema de Lucas annonce néanmoins que le club de la Principauté serait proche de signer l’ailier de 21 ans.

Drafté en 2021 par la franchise NBA des Boston Celtics, Juhann Begarin a pour le moment uniquement évolué en Île-de-France à l’échelon national. Après trois saisons au Paris Basketball, le Guadeloupéen avait décidé de quitter son premier club professionnel pour rejoindre Nanterre 92 l’été dernier. Ces statistiques ont été en baisses (7,5 points et 3 rebonds en 21 minutes de jeu contre 11,1 points et 3,9 rebonds lors de sa dernière année à Paris) sous les ordres de Pascal Donnadieu mais « Begz » conserve un profil pour le haut-niveau de part ses qualités physiques et son potentiel. Engagé de prime abord sur deux saisons avec le club francilien, les deux parties ont finalement décidé de se séparer au début de cette intersaison 2024.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
lulutoutvert
Begz ? Monaco ? Quelle blague, tellement il plafonne et manque d'intensité. Quand il passe derrière un Joël Ayayi ou Cordinier, c'est hyper fadasse. Ou pour être un 13e ou 14e homme, pour jouer les matchs creux dans les semaines à 3 matchs (mer et ven)
Répondre
(0) J'aime
samuel92
Grosse surprise cette news. Soit son agent est très bon, soit begarin garde toute de même une belle côte de par son potentiel. Mais le risque de totalement s'enterrer à Monaco est bien réel.
Répondre
(0) J'aime
ptigibus
c'est le nouveau TARPEY ?
Répondre
(0) J'aime
lulutoutvert
Autant pour Tarpey on pouvait croire qu'il pourrait gratter qq minutes, autant Begarin ... Derrière un Ouattara, il ne va rien lui rester.
Répondre
(0) J'aime