Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Officiel : Mike James prolonge trois ans avec l’AS Monaco !

Tout juste sacré meilleur joueur de la finale de Betclic ÉLITE, Mike James a prolongé pour trois saisons supplémentaires avec l'AS Monaco ! Une formidable nouvelle tant pour la Roca Team que pour le basket français, qui va donc conserver le MVP de l'EuroLeague dans son championnat jusqu'en 2027 !
Officiel : Mike James prolonge trois ans avec l’AS Monaco !

Mike James sera Monégasque jusqu’en 2027 !

Crédit photo : Julie Dumélié

Ainsi donc, son incroyable festival à l’Adidas Arena (27 points en 17 minutes), qui lui a valu le trophée de MVP de la finale, ne restera pas sa dernière image en France. Ses propos énigmatiques en conférence de presse (« C’était sympa de gagner deux titres en Betclic ÉLITE ») avaient jeté un voile sur son avenir mais Mike James (1,85 m, 33 ans) a honoré la parole donnée à l’AS Monaco dès la fin de l’hiver : comme annoncé la semaine dernière, la star de la Roca Team s’est engagée pour trois années supplémentaires avec le club de la Principauté.

« Remporter l’EuroLeague avec Monaco, ce serait le rêve ! »

30 septembre 2021, le premier match officiel de Mike James avec l’AS Monaco et son tout premier panier capturé par Sébastien Grasset

Loin du mystère de ses paroles parisiennes, où il est bien possible qu’il ait surtout voulu jouer avec les médias, Mike James n’avait cessé ces dernières semaines de faire comprendre sa volonté de rester sur le Rocher. « C’est ma troisième saison à Monaco et ce serait super de continuer ici pour remporter l’EuroLeague avec le même coach », disait-il la semaine dernière, en pleine finale de Betclic ÉLITE. « Ce serait le rêve. C’est l’objectif. On veut toujours rester dans des bonnes situations et accomplir nos objectifs, aller au bout du chemin avec une équipe. Or, je ne pense pas être arrivé au bout du chemin avec Monaco. » Très complice de Sasa Obradovic, l’un des rares entraîneurs à avoir su l’apprivoiser, il se serait vu gratifier d’une belle augmentation (de deux à trois millions la saison). De quoi poursuivre la collaboration avec le technicien serbe. « Tout le monde sait que nous avons établi la meilleure relation possible entre nous », a glissé Obradovic mercredi à Paris. « Une relation comme il n’avait jamais connu auparavant dans sa carrière, lui qui a toujours eu des problèmes. Mais avec moi, c’est vraiment spécial ! »

Une formidable nouvelle à plusieurs échelles. D’abord pour l’AS Monaco, évidemment, qui se permet le tour de force de conserver le MVP de l’EuroLeague, convoité par certaines des plus grandes écuries du continent comme l’Olympiakos. Et pour le basket français, qui va pouvoir continuer à s’appuyer sur la puissance médiatique de Mike James, devenu sa tête de gondole depuis le départ de Victor Wembanyama vers les États-Unis. Beaucoup plus ouvert que l’an dernier, notamment face aux médias, l’homme aux 215 matchs officiels avec la Roca Team a renvoyé une image attachante, dévoilant par séquence sa forte sensibilité et son humour, à l’image du vol retour vers Nice jeudi où il s’est emparé du micro dans l’avion pour chambrer ses coéquipiers.

Mars 2023, le tournant…

Une métamorphose qui trouve sa source en mars 2023. Au crépuscule de l’hiver, Mike James multiplie les incartades : il s’en prend à son entraîneur Sasa Obradovic à Barcelone, il repousse son coéquipier Chima Moneke lors d’un match face au Partizan puis arrose trop une soirée en compagne de Dwayne Bacon après la réception du Panathinaïkos. Le 9 mars, il se présente encore éméché dans le bus devant mener la Roca Team vers l’aéroport de Nice pour le déplacement à Vitoria. Le journal L’Équipe avait rapporté que l’Américain y avait pris place contre la volonté de ses dirigeants, désireux de marquer le coup en sanctionnant leur plus grande star, et qu’il avait fallu l’intervention à distance du président Fedorychev pour le convaincre de descendre. S’en suivront plus de deux semaines de suspension et des excuses dans le vestiaire qui l’auront désarçonné tant l’exercice est difficile pour lui. Un vrai tournant, même si le principal intéressé l’a toujours nié.

Le duo Obradovic – James visera encore l’EuroLeague en 2025 (photo : Julie Dumélié)

Depuis, Mike James vit une période de grâce, presque ininterrompue depuis. Cette saison, le natif de Portland a épaté l’Europe du basket, évoluant à un niveau hallucinant durant de longs mois, s’offrant la récompense suprême de MVP de l’EuroLeague (17,9 points à 43%, 4,1 rebonds et 5,1 passes décisives pour 19,4 d’évaluation). Une blessure au dos l’a pourtant empêché d’être à 100% en playoffs contre le Fenerbahçe Istanbul, un quart de finale qu’il a quitté en pleurs, dévasté par l’élimination de la Roca Team aux portes du Final Four. Une série, aussi, où il a été considérablement gêné par l’efficacité défensive de son ami Nick Calathes, ancien coéquipier au Panathinaïkos Athènes et qu’il va retrouver dès la rentrée à Gaston-Médecin…

Le dernier contrat de sa carrière ?

Attaché au projet monégasque, dont il prend à cœur le fait d’avoir été la première recrue majeure en EuroLeague, Mike James a mené l’ASM vers deux titres de champion de France, trois qualifications pour les playoffs de l’EuroLeague et un Final Four (3e place en 2023). C’est donc en Principauté qu’il a jugé qu’il serait le plus apte à réaliser le plus grand rêve de sa carrière : devenir champion d’Europe. Le meilleur marqueur de l’histoire de l’EuroLeague veut s’ôter d’un statut quelque peu embarrassant, celui d’être certainement le meilleur joueur de l’histoire sans titre. Et pour cela, il lui reste trois ans… Son prochain contrat ne devrait pas donner lieu à un tel feuilleton… puisqu’il n’y en aura pas. « Autant j’adore le basket, autant je suis parfois fatigué d’être basketteur, si cela fait sens », expliquait-il en marge de la Leaders Cup. « Donc pour vous la faire courte, mon prochain contrat sera probablement le dernier. Oui, ce sera la fin de mon chapitre basket. » Il aura alors pratiquement 37 ans. Et probablement un héritage incommensurable par rapport à tous ses pairs en LNB…

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
jamesnaysmith
Obradovic est une telle chèvre, qu’il a réussi à se mettre Mike James dans la poche ! Chapeau l’artiste !
Répondre
(0) J'aime
guite
Loins d'etre fan de Obradovic dans l'optique de gagner le titre en Euroleague. Il faut surtout rapelé que Monaco n'a pas une licence permanente. James + Obradovic t'as l'assurance de faire minimum les Playoffs et d'être reconduit l'an prochain.
Répondre
(3) J'aime
fontenois
Depuis plusieurs années je suis sur Bebasket et n ai jamais vu de votre part un commentaire positif. Maintenant un peu de respect ne ferait de mal à personne. Cdlt
Répondre
(4) J'aime
jerome3
🤡avec la reconduction du duo james obradovic ils ne sont pas prêts de soulever le trophée Euroleague sur le rocher
Répondre
(1) J'aime
guite
Monaco n'as pas de licence permanant. Le réel objectif c'est Play-off en attendant la licence permanant, donc dans ce cas de figure tu prend moins de risque. Ce duo te garanti à minima un top 8
Répondre
(2) J'aime
jc87
3 millions c'est quand même beaucoup, même si il arrive à rester au niveau ou il est actuellement jusqu'a 37 ans. Mais bon c'est pas moi qui paye ^^
Répondre
(2) J'aime
samuel92
C'est mérité au vue de sa finale de BE. Maintenant, la question pour eux est de savoir s'ils pourront passer un palier en EL.
Répondre
(0) J'aime