La belle histoire de Lionel Gaudoux continue : direction l’Élan Chalon

Crédit photo : Antoine Bodelet

Encore en Nationale 3 il y a cinq ans, Lionel Gaudoux poursuit sa progression. Convaincant avec Saint-Quentin pour ses débuts en Pro B, l'intérieur originaire de Goussainville s'est engagé jusqu'en 2025 avec Chalon-sur-Saône.

Le secret était éventé depuis un bon mois. Mais l’Élan Chalon vient à peine d’officialiser la nouvelle : Lionel Gaudoux (1,98 m, 27 ans) s’est engagé pour trois ans avec le club bourguignon. Soit une nouvelle étape dans l’ascension remarquable de l’intérieur francilien, à la tête de l’un des parcours remarquables du basket français. Désormais intégré à un bastion de LNB, il en était très loin il y a peine quelques années, lorsqu’il n’avait encore jamais touché un ballon de basket à l’approche de la majorité, trop motivé à suivre l’exemple de son frère, footballeur aperçu au niveau CFA.

Mais à l’âge de 17 ans, Lionel Gaudoux se met à jouer au basket avec ses amis, puis à l’école, avant de rejoindre le centre de formation de la JA Vichy, pour un projet en Nationale 3. Le premier pas de sa progression fulgurante, qui passera ensuite par Boulazac, toujours en NM3 (11,3 points de moyenne en 2016/17), avec six apparitions en Pro B toutefois), puis par la Nationale 2 (11,9 unités au Puy-en-Velay puis 17,2 à Montbrison), avant de rejoindre Pont-de-Chéruy, promu en Nationale 1 lors de l’été 2019. En deux saisons au SOPCC, il suivra la même trajectoire qu’en quatrième division : une année pour voir puis l’autre pour dominer. Au moment de quitter l’Isère l’année dernière, il était l’un des tous meilleurs intérieurs du championnat, avec des statistiques de 15 points à 57% et 8,2 rebonds.

Embauché par Saint-Quentin, qui flaira le bon coup, il ne lui aura fallu que deux mois pour s’intégrer à la Pro B. Si la mise en route fut poussive (seulement 5,4 points de moyenne après 7 journées de championnat), la suite fut explosive (10,9 points à 63%, 5,7 rebonds et 1,5 passe décisive pour 14,1 d’évaluation au final). De quoi convaincre l’Élan Chalon de lui tendre la main avec un bail longue durée à la clé. Histoire d’être sûr de capitaliser sur les progrès continus de Lionel Gaudoux, petit intérieur parfaitement calibré pour les joutes de la Pro B, où sa mobilité et sa dureté ont fait merveille lors de toute la phase retour en Picardie.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Alexandre Lacoste

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires