Lassi Tuovi : « Pour la première fois, j’ai vu un peu de folie dans notre équipe »

Lundi soir en match reporté de la deuxième journée de Jeep ELITE, la SIG Strasbourg a battu le Boulazac Basket Dordogne 100 à 84. Une avance importante et pourtant, après une minute de jouée dans le dernier quart-temps, le coach Lassi Tuovi a du prendre un temps-mort. Le BBD était en effet revenu à égalité après un 7-0 en sa faveur (70 partout). Derrière, la SIG a passé 30 points aux Périgourdins.

« Je suis content de la victoire, avouait Lassi Tuovi après la rencontre. Mais je pense que lorsque je prends le temps-mort à 70-70, pour tout le monde il y a eu un air de « déjà vu », mais je suis satisfait de ce que j’ai vu après. Pour la première fois j’ai vu un peu de folie dans notre équipe : de la folie positive ! C’est ce genre de moments qui comptent et non sans conséquence car on gagne derrière. Ce n’est pas juste un « allez allez » et après… plus rien derrière. L’état d’esprit, la révolte étaient bien. Cette victoire est un petit pas mais elle est bonne à prendre et on va en ressortir meilleur de part plusieurs aspects.

Je tiens à donner du crédit à la performance de Boulazac. Ils n’ont jamais abandonné. Ils vont gagner des victoires très prochainement c’est certain. »

Strasbourg enchaîne désormais avec la réception de l’ESSM Le Portel ce samedi.

« Nous avons une semaine très importante devant nous pour montrer qu’on s’améliore et c’est bien de commencer avec une victoire. J’ai ma part de responsabilité dans les résultats, autant que mes joueurs. Mais je ne veux pas être le conducteur d’un roller-coaster (montagne russe) et je ne pense pas que les joueurs ont envie non plus. C’est à nous, tous ensemble de trouver les solutions pour que ces hauts et ces bas qu’on affiche durant les matches disparaisse. C’est un gros défi mais on va y arriver, j’en suis sûr. Il y a beaucoup de bonnes choses à retenir et c’est une bonne base pour la semaine de travail à venir. »

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires