L’ASVEL craque contre l’Olympiakos

Après sa victoire à Kaunas mercredi, l’ASVEL n’a pas réussi à enchaîner en EuroLeague ce vendredi soir face à l’Olympiakos Le Pirée (80-94). L’équipe de T.J. Parker, qui avait certainement le Top 8 de la Coupe de France en tête, a fait jeu égal avec le quatrième de l’EuroLeague (18 victoires et 9 défaites) pendant trois quart-temps avant de céder face à une formation qui veut assurer sa place dans le top 4 de la saison régulière afin d’avoir l’avantage du terrain en quarts de finale.

« Nous nous attendions à gagner aujourd’hui, mais bien sûr pas de manière facile. Nous savions que l’ASVEL avait un match en France ce samedi, et c’est pourquoi ils n’ont pas fait jouer certains joueurs. Mais en même temps, ils ont joué sans aucune pression. Ils ont réussi des tirs vraiment durs et ils nous ont mis sous pression, car nous avions besoin du (gain du) match. »

Chris Jones (17 minutes), Elie Okobo (15 minutes) ou encore David Lighty (moins de 10 minutes) peu utilisés, Matthew Strazel fait partie de ceux qui en ont profité (16 points à 5/9 à 3-points, 4 passes décisives et 5 fautes provoquées pour 19 d’évaluation en 22 minutes). Toutefois, cela n’a pas suffit face à Tyler Dorsey (21 points et 7 rebonds), Sasha Vezenkov (18 points et 10 rebonds), Moustapha Fall (9 points à 2/2, 3 rebonds, 2 passes décisives et 3 fautes provoquées pour 14 d’évaluation en 21 minutes) et Livio Jean-Charles (8 points à 3/3 et 3 rebonds en 7 minutes pour 12 d’évaluation en 8 minutes). L’ASVEL peut maintenant basculer sur son top 8 de Coupe de France masculine. Prochain match ce… samedi à Trélazé face au BCM Gravelines-Dunkerque.

Cliquez-ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires