Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Laurent Pluvy : « Pas un grand match mais une grosse cohésion »

Crédit photo :

Dimanche, la Chorale de Roanne a gagné la Leaders Cup Pro B pour la deuxième fois, après le titre acquis en 2016. L’équipe ligérienne, leader du championnat depuis le début de saison, a assumé son statut de favori en s’imposant contre Rouen en finale dimanche à Marne-la-Vallée, 66 à 60. Une belle satisfaction pour l’entraîneur Laurent Pluvy, d’autant plus que son équipe a mené tout le long.

« C’est vrai qu’on n’est pas mené une seule fois dans le match, a-t-il rappelé au micro d’ActivRadio. On est à +4, +5, +6 parfois +8, mais on savait qu’en face il y avait une équipe qui se serait accrochée de toute façon jusqu’au bout. La satisfaction c’est qu’ils ne sont jamais passés devant, même quand le contrôle du match par le trio arbitral n’a pas été idéal. On a su garder notre calme. Je suis assez content de ça. Ce n’est pas simple quand on est favori, de ne pas partir dans tous les sens alors qu’en face il y a du répondant et qui s’oppose réellement. La grosse satisfaction, c’est d’avoir mené de la 1ère à la dernière minute, de l’avoir remporté. Même si on n’a pas fait un grand match, on a trouvé une grosse, grosse cohésion. C’est vrai qu’on a un Mat(his) Keita un peu moins bien. On arrive à trouver des solutions parce qu’on a un effectif de haut-niveau. Chacun se met au service du collectif. Ils savent très bien qu’un jour ou l’autre, c’est pour eux. Même s’il y a quatre tauliers qui sont à régulièrement, on a toujours un ou deux joueurs qui pointent le bout de leur nez quand on en a besoin. C’est primordial quand on veut aller chercher ce qu’on veut prendre. Elle est plus importante qu’elle n’y paraît pour ce groupe là. Ca avait été dur la saison dernière de ne pas réussir à monter alors qu’on avait fait une saison incroyable. Ce groupe-là avait besoin de marquer l’histoire du club, de ramener quelque chose pour eux. Ca nous enlève un petit poids, on joue, on veut gagner des choses. On a une deuxième partie de saison qui est hyper intéressante, enthousiasmante aussi. Ca nous permet de travailler avec encore plus de sourire, même si on en a déjà beaucoup, pour les échéances à venir. »

La suite pour Roanne, c’est de préserver sa première place au classement pour monter direction à l’échelon supérieur. La Chorale reçoit tout ses concurrents direct pour la phase retour, hormis Orléans.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion