Les finalistes au titre de coach de l’année en Pro B dévoilés

Les trois candidats au trophée de coach de l’année sont désormais connus. Les entraîneurs encore en lice pour succéder à Julien Mahé sont Neno Asceric (Évreux), Mickaël Hay (Blois) et Alain Thinet (Saint-Chamond).

Neno Asceric, SRB/AUT – ALM Évreux

Il a sûrement fait mentir les pronostiqueurs de début de saison. Si Évreux affiche aujourd’hui le 3e meilleur bilan de Pro B, ex-aequo avec Saint-Quentin et Blois, c’est en partie grâce à lui. Arrivé en mars 2020 en Normandie, Neno Asceric réalise un très bel exercice avec l’ALM. Le technicien serbo-autrichien a su renverser la vapeur alors que le début de saison présageait une année plus compliquée (2 victoires et 8 défaites en championnat à la mi-décembre). En commençant par un exploit retentissant : remporter la première Leaders Cup du club sur le parquet de l’ogre nancéien. Depuis, ça va beaucoup mieux pour Évreux, et Asceric y est pour beaucoup. Avant d’affronter Saint-Chamond ce mardi, les Ébroïciens restent sur une série de 10 victoires consécutives. S’il venait à être élu, Asceric remporterait son premier trophée de coach de l’année.

Mickaël Hay, FRA – ADA Blois

Que serait une finale pour le trophée de coach de l’année sans Mickaël Hay ? Coach de Blois depuis 2013, avec qui il a connu la montée en Pro B et le titre de champion de France Pro B en 2018, le technicien natif de Bressuire continue d’emmener l’ADA tout en haut du classement. À égalité avec Saint-Quentin et Évreux à la 3e place du championnat, Blois est toujours à la quête d’une montée dans l’élite. Et depuis quelques années, le club s’appuie sur une recette qui fonctionne, orchestrée par un entraîneur qui connaît le Jeu de Paume comme sa poche. La saison 2021/22 est peut-être la saison de la consécration pour une équipe de Blois qui fait partie des favorites pour les playoffs. À 47 ans, Mickaël Hay a l’occasion d’inscrire son nom pour la 3e fois au palmarès de coach de l’année en Pro B, après 2018 et 2020.

Alain Thinet, FRA – Saint-Chamond BVG

Infatigable. À l’été 2021, il avait que ce serait la dernière. Mais entre temps, la passion et le cœur ont parlé, tout comme l’espoir d’accéder à l’élite, et il sera toujours sur le banc du SCBVG la saison prochaine. À 68 ans, Alain Thinet réalise une saison exceptionnelle à Saint-Chamond. Leader du championnat à 3 journées du terme, le SCBVG voit grand, et Thinet en est le symbole. En poste depuis 2010 avec les Couramiauds, le doyen des coachs de Pro B et ses joueurs sont à quelques matchs de réaliser une performance qui semblait encore inimaginable à l’intersaison 2021. 7 ans après avoir connu la montée en Pro B avec Saint-Chamond et 22 ans après avoir goûté à l’accession sur le banc de Bourg-en-Bresse, Alain Thinet aimerait bien réitérer. Tout proche de chez lui, le coach natif de Montbrison pourrait remporter son 2e titre d’entraîneur de l’année, après 1992 (à Roanne).

Le choix ne s’annonce pas simple entre trois techniciens réputés en Pro B. Verdict dans quelques semaines.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires