Lessort et Andjusic brillent, l’AS Monaco maltraitée par ses anciens

Crédit photo : KK Partizan

Surclassée dans l'enfer de la Stark Arena (100-80 pour le Partizan), l'AS Monaco a dû composer avec les envies de revanche de deux anciens : pour différentes raisons, Mathias Lessort et Danilo Andjusic avaient à cœur de se montrer face à la Roca Team.

Que se sont-ils dits lors de leur accolade appuyée en fin de rencontre ? Était-ce d’ailleurs vraiment un hasard que eux, les deux anciens monégasques, se retrouvent juste après le buzzer final pour se féliciter ? Probablement que non… Tous deux passés par la Roca Team, Mathias Lessort et Danilo Andjusic pouvaient nourrir des griefs à l’égard du club de la Principauté. Et ont profité du premier match d’EuroLeague de l’année pour régler leurs comptes (100-80 pour le Partizan Belgrade).

Lessort marche sur l’Europe

Mathias Lessort, heureux comme jamais au Partizan (photo : KK Partizan)

Un an et demi qu’il attendait ça… Depuis un été 2021 fait de malentendus avec Monaco, où lui se voyait prolonger son bail en Principauté dans la foulée du sacre en EuroCup, avant de garder la fin des négociations en travers de la gorge. « Par rapport à ce qui s’est passé, à ce que j’ai fait pour le club, plus de respect et d’honnêteté aurait été la moindre des choses », nous disait Mathias Lessort en octobre 2021. « J’ai appris à passer outre l’avis des gens. Par contre, les mensonges et le manque de respect, je n’aime pas trop… » Bien sûr, depuis, la page est tournée et c’est même sûrement Monaco qui a plus de regrets que Lessort, dans la mesure où l’ASM continue à manquer de JFL dominants alors que le Martiniquais s’est imposé comme le n°2 à l’évaluation de l’EuroLeague (21,8 de moyenne). Épanoui au Partizan Belgrade où il se nourrit du soutien inconditionnel des 16 000 furieux de la Stark Arena, l’international français a gratifié son ancien employeur d’une nouvelle démonstration jeudi : 21 points à 8/10 et 8 rebonds pour 27 d’évaluation en 29 minutes. « On se sent bien après une telle victoire », savourait-il. « C’était un match serré et on a trouvé la solution pour bien le terminer. Nous avons été solides et nous avons su réaliser des gros stops à la fin pour gagner. C’est la meilleure façon de commencer l’année face à une grosse équipe de Monaco, peut-être la plus talentueuse d’Euroleague. Ce qui m’importe le plus c’est de gagner les matchs, et je donne tout pour ça. Je me sens très bien ici. J’essaye de répondre présent à chaque fois qu’on me fait confiance. »

« Un motif supplémentaire de motivation contre Monaco » pour Andjusic

Après, si l’AS Monaco pouvait s’attendre à subir la foudre du métronomique Lessort, c’était un peu plus la pièce en l’air avec Danilo Andjusic, cantonné à 4,3 points de moyenne lors de ses quatre dernières sorties. Mais du propre aveu de Zeljko Obradovic, « la motivation est importante dans le sport et Andjusic était motivé car il jouait contre son ancienne équipe ». Le sniper serbe avait globalement apprécié sa saison sur le Rocher la saison dernière mais sûrement avait-il tout de même à cœur de montrer à son ancien entraîneur Sasa Obradovic qu’il avait commis une erreur en se passant de lui pendant tout les playoffs de Betclic ÉLITE. « Ce n’est pas facile du tout », nous avait-il avoué en juin dernier, en pleine finale contre l’ASVEL. « Dans ce genre de moments, il est évident que l’on veut être avec son équipe. »

Profitant des largesses défensives de Mike James et compagnie, Danilo Andjusic a empilé les trois points après la pause (photo : KK Partizan)

À l’époque, pendant que la Roca Team était à Villeurbanne, la salle Gaston-Médecin avait été le théâtre de concours de shoots entre Danilo Andjusic et Brock Motum. Des exercices qui ont permis à l’ancien bressan de garder un poignet sûr (54% à trois points cette saison en EuroLeague), et surtout de faire très mal à Monaco jeudi avec 12 points à 100% de loin, tous inscrits en deuxième mi-temps, 1 rebond et 2 passes décisives en 16 minutes. « Honnêtement, j’avais un motif supplémentaire de motivation contre Monaco », a-t-il glissé après la victoire du Partizan (100-80). « J’essaye d’aborder chaque match de la même manière mais il s’avère que je suis heureux d’avoir bien joué contre eux. J’ai discuté avec mes anciens coéquipiers, qui voient que je me m’amuse ici. Je suis aussi heureux de constater qu’ils jouent bien cette saison et j’espère qu’ils continueront sur cette voie. Ce n’est pas rien de les avoir battus. L’AS Monaco est une bonne équipe, remplie de qualité à tous les postes, et ils font partie des favoris pour les quatre – cinq premières places. » Surtout qu’elle n’aura pas à rencontrer des anciens revanchards toutes les semaines…

 

 

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Alexandre Lacoste

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires