Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Levallois sacré champion de France NM2, Le Cannet en argent

NM2- L'épilogue de la Nationale 2 Masculine (NM2) s'est joué à Auch. Dans le Gers, le grandissime favoris Fougerais a chuté, c'est le Levallois SC qui est sacré champion de France après avoir battu Le Cannet en finale.
Levallois sacré champion de France NM2, Le Cannet en argent

Levallois est champion de France NM2 2024

Crédit photo : LSC Basket

Le Levallois Sporting Club Basket succède à l’ALL Jura Basket au titre de champion de France de Nationale 2 masculine (NM2). Les Blues Steelers ont décroché l’or, ce dimanche 2 juin à Auch, en écrasant en finale l’inattendu promu : Le Cannet.

Vainqueurs de leur quart de finale respectif, le Levallois SC, le Pays de Fougères, Le Cannet Côte d’Azur et le Metz BC se sont retrouvés dans le Gers, ce 1er et 2 juin pour se disputer la couronne de champion NM2. Attendu comme grand favori de la dernière étape de cette saison, le Pays de Fougères a été sorti dès les demi-finales. Rapidement distancés par Le Cannet, Maxime Choplin, Cheick Soumaoro & co n’ont pas réussi à contenir les assauts de la troupe de Sébastien Bozon.

Le Cannet entre dans l’histoire un an après son titre de champion NM3

Outsider, le promu du PACA a créé la sensation. Pour la première affiche des demi-finales, Marvin Mokono et compagnie ont continué sur leur lancée de la fin de saison. Opposé au triple vainqueur du Trophée Coupe de France et à l’un des tops budgets de la division, Le Cannet entre dans l’histoire, un an après son titre de champion de France NM3.

Les Bretons, poussés par le Felger Kop présent,ne sont pas parvenus à stopper le pivot Jonathan Tornato (16 points) et son bras droit Thomas Durand (19 points). Devant à la pause de 7 unités, le CCAB a étouffé le PFB en prenant jusqu’à 20 longueurs d’avance. Les Blues Brothers n’ont jamais réussi à inquiéter l’invité azuréen. Mathieu Lemercier et compagnie ont ainsi enregistré leur cinquième défaite de la saison, en 34 rencontres.

Levallois renverse Metz et s’offre une finale

Un peu plus tard dans la soirée, le Levallois SC, emmené par son quatuor infernal Tyreece Brice (12 points à 4/5 à trois points) – Kévin Thalien (17 points) – Emriss Mormin (17 points) – Mourad El Khir (15 points), l’a emporté face à Metz (83-74).

En retard à l’allumage, l’équipe Franck Le Goff ne trouvait pas les bons ingrédients. Johan Grebongo et Dee Franklin se montraient à leur avantage pour prendre les devants (12-4). Cependant, le LSC a peu a peu repris le dessus grâce à un jeu bien huilé. Intraitables de loin, les Blues Steelers regagnaient les vestiaires avec une avance de 9 unités (45-36).

En deuxième mi-temps, Metz, déjà privé d’Alexandre Karolak – touché à l’épaule lors du match 2 face à Salon-en-Provence -, voyait sa recrue américaine, Dee Franklin (10 points), sortir prématurément. C’était le moment, où Alexandre Palfroy rebattait ses cartes pour offrir du temps de jeu à ses jeunes éléments. Les Grenat espéraient, sans jamais repasser devant. La réponse mosellane a fini par arriver, notamment par l’intermédiaire du jeune joueur de la réserve Sweyni Mevegue, qui a inscrit 4 points consécutifs (78-70 à 78-74). Mais finalement, le Metz BC a craqué pour s’incliner de 9 unités (83-74).

Fougères revient Fanny de ce Final Four, l’or pour Levallois

Dans la petite finale ce dimanche, Metz a fini sa saison sur un succès. Privés de Karolak et Franklin, les Grenat s’appuyaient sur un très bon Etienne Ory qui donnait quelques longueurs d’avance à Metz. Devant à la pause, le MBC s’est fait rattraper, dû à l’impact de Florian Chapuy. Mieux en place en défense, les Lorrains s’imposaient en patron (78-72). Fougères sort Fanny de ce Final Four.

Dans la grande finale, Levallois a décroché l’or. Dès l’entame, Kévin Thalien et Emriss Mormin endossaient le bleu de chauffe pour mettre à mal leurs adversaires qui prenaient l’eau. Au bout de 10 minutes, le break semblait établi (13-33). Sébastien Bozon lançait Steven Saint Etienne et Marvin Mokono qui limitaient les dégâts. Levallois menait sa barque comme il se devait. Pourtant, le champion de France de NM3 2023 passait un 17-3. Insuffisant, on ne les reverra plus après.

En deuxième période, les snippers ajustaient leurs tirs, Kévin Thalien (34 points) et Tyreece Brice (17 points) éloignaient Le Cannet du titre (41-62). Les tribunes peu bruyantes du Mouzon jusqu’à là, donnaient enfin de la voix. Interpellé par un spectateur furax du jeu proposé par le CCAB, Sébastien Ruiz réagissait dans le dernier acte en inscrivant 11 unités et captant de nombreux rebonds. Le Cannet remontait, mais il était bien trop tard, Franck Le Goff et son équipe géraient leur avance.

Levallois décrochait l’or après l’avoir emporté 88-77, dans une finale à sens unique. Le Cannet terminait alors vice-champion de France de NM2, un an après son titre en NM3.

Promu en NM2 il y a 368 jours, Le Cannet Côte d’Azur Basket en saura davantage sur son avenir mercredi 5 juin, à l’issue d’une réunion avec les instances de l’entité des Vert et Blanc qui statueront au sujet de la montée sportive (ou non) en Nationale 1.

 

 

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion