Milan Barbitch à la relance à Fos-sur-Mer

Mise à jour : Après Dylan Affo Mama et Johan Passave-Ducteil, Fos-Provence a officialisé le nom de sa troisième recrue avec la signature de Milan Barbitch (1,96 m, 20 ans). Barré par le duo Ryan Boatright – Kyle Allman Jr. au Paris Basketball, le jeune meneur azuréen officiera en rotation d’un poste 1 américain chez les BYers a annoncé son futur coach Rémy Valin.

« Milan est un meneur de grande taille qui va donc évoluer sur le poste 1 en rotation avec le meneur étranger, avec qui il pourra aussi évoluer en même temps sur le terrain. C’est un joueur qui franchit très vite les paliers. Il y a deux ans, il avait fait une très belle saison en Pro B, ponctué par un titre de MVP de l’Euro Fiba U20 pendant l’été. Cette année, il a découvert la Betclic Elite à tout juste 20 ans, avec de belles sorties. La saison prochaine sera celle de la confirmation à ce niveau. Il sera vraiment responsabilisé au sein de notre effectif, car il peut faire beaucoup de choses sur le terrain grâce à son QI basket, sa création, sa vision du jeu, mais aussi sa faculté à scorer. Il a le potentiel pour aller au plus haut niveau européen bientôt, mais sa première mission sera de s’affirmer comme un joueur sur lequel nous pourrons nous appuyer pendant toute la saison, et il en a plus que les capacités. »

milan-barbitch-proche-de-fos-provence--1654450187.jpeg
À Fos, Barbitch va succéder à Édouard Choquet
(photo : Sébastien Grasset)

(Brève d’origine, 18h12) : Après trois années au Paris Basketball, Milan Barbitch serait annoncé en direction de Fos-sur-Mer selon notre confrère Dylan De Abreu.

Passé par l’INSEP entre 2016 et 2019, le jeune meneur de 20 ans avait choisi le Paris Basketball pour démarrer sa carrière. Après une montée de la Pro B vers la Betclic ÉLITE la saison dernière, il n’a pas pu s’exprimer comme il le voulait en raison d’un premier exercice dans l’élite plutot difficile, pollué par les blessures. Cette saison, Milan Barbitch tournait en moyenne à 5,4 points, 1,5 rebond et 1,4 passe décisive pour 4,7 d’évaluation.

Plus petit budget de l’élite, le club méridional a donc flairé la bonne opportunité après l’échec de la piste Enzo Goudou-Sinha : tenter de relancer un fort potentiel, meneur complet des deux côtés du parquet.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires