Monaco fait exploser le Lietkabelis après la pause

La mi-temps venait de s’achever, le jeu reprenait tout juste. Abdoulaye N’doye, l’arrière monégasque, s’est envolé pour contrer Marin Maric, le pivot adverse à qui il rend 20 centimètres, et un vent violent s’est mis à souffler sur le parquet. La bourrasque s’est transformée en tornade et, en 10 minutes, a violemment éparpillé le Lietkabelis. Durant le 3e quart-temps, la Roca Team a ainsi infligé un terrible 35-8 à son visiteur. Alors qu’elle ne menait que d’un point à la pause, elle se retrouvait avec un matelas triple épaisseur à l’entame de la dernière période, 70-42. De quoi gérer tranquillement la fin de rencontre pour empocher, 82-57, une deuxième victoire en Eurocup ce mardi, après le succès en Andorre la semaine passée.

Dans ce 3e quart dantesque, Monaco a déployé une défense étouffante, asséchant le jeu adverse, à l’image de ce qu’on avait vu lors des toutes premières possessions du match. Avant la mi-temps, le Lietkabelis s’était accroché, mais cette fois il était impuissant. Et l’énorme colère du coach Nenad Čanak n’y changeait rien. Chaque stop entraînait du jeu rapide en transition, avec Marcos Knight comme moteur des deux côtés du terrain (16 points, 5 interceptions), et l’attaque monégasque déferlait inlassablement jusqu’à laisser les Lituaniens sonnés. Un rythme dont le capitaine Dee Bost (photo), auteur d’un nouveau match de patron (25 points, 3 rebonds, 3 passes décisives) s’est régalé. 

La réception de Pau, prévue le lundi 12, étant reportée pour cause de Covid-19, le prochain rendez-vous pour l’équipe du Rocher sera donc la réception Anvers, dans une semaine, pour son troisième match de groupe en coupe d’Europe. 

Cliquez ici pour les statistiques de la rencontre.

par

Qui a écrit ce papier ?

Gaëtan Delafolie

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires