Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Nanterre met fin à la bonne série du Mans à domicile

Les troupes de Pascal Donnadieu ont fait forte impression dans la Sarthe afin de recoller avec Pau-Lacq-Orthez à la deuxième place du championnat. Les Franciliens ont dominé quasiment tout le match, hormis leur entame ratée face à la fougue du trio Thompson-Eito-Clark (9-2). Le duo Senglin-Palsson a notamment permis à Nanterre de recoller au score. C’est ensuite le trio Juskevicius-Johnson-Invernizzi qui attaqué le deuxième quart-temps par un 7-0, portant la marque à 23-28.

Jonathan Tabu et Michael Thompson ont répondu dans la foulée de loin, et Cam Clark a aligné deux nouveaux tirs pour compter 14 points à la pause. Mais là encore, Nanterre a réagi sans tarder, passant un 9-0 avant de rejoindre les vestiaires. Hugo Invernizzi et Jeremy Senglin ont fait mouche derrière l’arc tandis que Lahaou Konaté a arraché deux points au lancer-franc sur une faute au buzzer de Kendrick Ray (38-44).

Lahaou Konaté et Jeremy Senglin tuent le suspense

La deuxième mi-temps a ensuite été un modèle de maîtrise de la part des hommes de Pascal Donnadieu. Mis sous pression par un tandem Ray-Eito plutôt chaud à 3 points pour revenir jusqu’à 65-66, les Nanterriens n’ont jamais perdu pied, parvenant toujours à refaire un écart. Avec la classe de Jeremy Senglin ou encore les « and one » signés Haukur Palsson et Juliam Gamble, sans oublier les trois paniers de Nick Johnson qui ont fait un bien fou à un moment où son équipe en avait drôlement besoin (67-72).

En bon capitaine, Lahaou Konaté a montré l’exemple en s’arrachant en défense pour obtenir un lay-up et deux lancers en contre-attaque (67-76). L’affaire était déjà pliée mais Jeremy Senglin a ponctué sa prestation de MVP avec un ultime panier à 3 points pour sceller le score et la victoire 75-84 de Nanterre.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion