NBA et Cholet Basket, Killian Tillie était de passage dans les Mauges

Crédit photo : DR

De passage dans les Mauges pour quelques jours afin de rendre visite à son frère et assister à deux de ses matchs, Killian Tillie a évoqué son avenir après sa blessure mais aussi ses pronostiques sur la fin de saison de Cholet Basket.

Actuellement à Antibes, en phase de réathlétisation après s’être fait opéré d’une hernie discale, Killian Tillie (2,08 m, 24 ans) rend visite à son frère Kim à Cholet et a assisté à la rencontre entre Cholet et Blois en Betclic ELITE ce week-end mais aussi à la qualification de Cholet pour les quarts de finale de la FIBA Europe Cup ce mardi soir face à Chemnitz (77-75). Pour Ouest-France, le Français s’est confié sur son avenir.

« Je me sens de mieux en mieux, c’est une longue rééducation. J’essaie de me remettre à 100 % et après, j’explorerai les différentes options, mais le but, c’est d’abord de retourner en NBA. C’est ma priorité. Je ferai peut-être la Summer League cet été. On verra… », a-t-il déclaré.

Si son retour à la compétition n’est plus très loin, Killian Tillie suit attentivement les matchs de son frère et les résultats de Cholet Basket, qu’il voit faire le doublé champion de France et vainqueur de la FIBA Europe Cup.

« Je regarde tous les matches sur LNB TV, donc j’étais content cette fois de découvrir l’ambiance de la Meilleraie en vrai. Depuis que je suis tout petit, je regarde tous les matches de Kim. En tout cas j’essaie. On ne se voit pas souvent. Là, c’est la première fois que je le vois jouer en live depuis très longtemps. […] Je les vois faire le doublé : champions de France et vainqueurs de la Fiba Europe Cup. Moi je les vois tout gagner ! Ça joue vraiment bien, tous les joueurs sont complémentaires, c’est vraiment plaisant à voir jouer », a déclaré l’ancien joueur de Memphis.

En attendant, Killian va poursuivre sa rééducation sur la côte d’Azur tandis que Kim va enchaîner avec un déplacement du côté de Gentilly pour y affronter le SLUC Nancy samedi.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Théo Tetard

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires