Paris 2024 : Jacques Monclar pousse un coup de gueule à son tour

Invité du Super Moscato Show sur RMC ce jeudi, Jacques Monclar, considéré comme l’une des personnalités les plus respectées du basketball français, a poussé un coup de gueule contre le lieu choisi par le Comité d’organisation des Jeux Olympiques (COJO) pour la tenue de la phase de poule du tournoi olympique de basket. 

Selon l’ex-international en équipe de France, le choix de jouer dans le Hall 6 du Parc des Expositions est « un irrespect à l’égard de l’équipe de France et des joueurs du monde entier ». Jacques Monclar trouve que ce n’est pas un lieu en adéquation avec le prestige des Jeux olympiques : 

« C’est du mépris et de l’irrespect vis-à-vis du basket, mais aussi pour le hand et le volley. Ça représente plus de deux millions de pratiquants. On dit que ce sont des sports de hangar mais ce n’est pas la peine de nous faire jouer dans des hangars. Il n’y aura pas de panier lointain, pas de jumbotron (cube central), pas de climatisation. Par contre on va avoir une fournaise. »

« C’est de la méconnaissance vis-à-vis du basket » pour Jacques Monclar 

L’Arena 2 accueillera elle les épreuves de gym rythmique et badminton. Le consultant de beIN Sports ne veut pas s’en prendre à ces disciplines :

« Je n’ai rien contre le badminton. Mais c’est de la méconnaissance vis-à-vis du basket. Demandez à Tony Parker, Boris Diaw, à des gens qui connaissent le contexte. J’ai l’impression que le COJO, c’est une bulle, ils sont hors sol par moment. Je ne pige pas. J’espère que la FIBA va tenir le coup. Il faut remettre le sport au centre du jeu. On n’est pas là pour faire Disneyland ».

Thierry Rey répond aux critiques

Sur les réseaux sociaux beaucoup de personnalités du monde du basket, notamment des joueurs comme Evan Fournier, ont fait part de leur indignation et de leur frustration. L’ancien champion olympique de judo 1980 et conseiller pour les olympiades de 2024 Thierry Rey a pris le temps dans le Super Moscato Show de RMC pour répondre aux critiques et s’expliquer avec Jacques Monclar : 

« Je trouve que les réactions sont totalement disproportionnées. On a envie de respecter tous les sports dans ces Jeux. Dans le contexte actuel et compte tenu des équipements qu’on a sur Paris et en Île-de-France, ce n’est pas simple. La phase préliminaire pour le basket se passera effectivement Porte de Versailles. On va faire tout ce qu’on peut pour les accueillir dans les meilleures conditions du monde. Les 16 derniers matchs seront à Bercy. On essaie d’articuler ça intelligemment pour que chaque sport puisse y trouver son compte. On ne peut pas dire que c’est du foutage de gueule ».

Pas sûr que cela ne convainc les joueurs, le staff et le public.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires