Paul Lacombe : « On est encore un peu fragiles »

L’international français Paul Lacombe connaît bien le basket. Pour sa deuxième saison à Monaco, il a vécu une première partie de saison très difficile d’un point de vue collectif. A tel point que la Roca Team a manqué la Leaders Cup 2019. Avant d’affronter le Champagne Châlons-Reims Basket, l’arrière/ailier s’est exprimé dans L’Union sur ce début de saison compliqué en Jeep ELITE, sans langue de bois.

« La qualité de jeu qu’on a parfois montré en première partie de saison était assez catastrophique sur certains matchs, en termes de détermination, d’envie. Par rapport à nos objectifs, c’était lamentable, des choses qu’on n’affichait pas forcément en Coupe d’Europe. On a eu la chance aussi d’être dans un championnat très dense qui nous a permis de ne pas sombrer et de rester accroché aux huit premiers. »

Mais depuis, l’équipe est remontée au classement, avec notamment l’arrivée d’un coach renommé, Sasa Obradovic.

« Il est très intéressant, il a fluidifié notre jeu. Il nous apporte beaucoup de professionnalisme et d’exigence. Cela nous fait beaucoup de bien car on en manquait énormément. On raisonne à moyen terme. Il faut continuer d’apprendre et essayer de maîtriser au mieux la philosophie du coach. Une fois que ce sera le cas, on pourra voir plus loin. On a gagné des matchs, mais on s’est quand même fait exploser par l’ASVEL, qui est leader, en Coupe de France (87-101, le 16 mars). »

Avec 7 victoires en 8 matchs en Jeep ELITE en 2019, Monaco espère poursuivre sa remontée avec une victoire chez le CCRB ce lundi. Paul Lacombe reste prudent, il estime que le groupe « encore un peu fragile » et veut respecter Châlons-Reims. Entre-deux à 20h45, rencontre à suivre sur RMC Sport.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires