Préparation : Saint-Vallier (NM1) domine Saint-Chamond (Pro B)

Pour une première au complexe des Deux Rives dans cette préparation rendue si particulière par le contexte actuel, le SVBD (NM1) a livré une rencontre prometteuse, auteur d’une prestation offensive aboutie (22 passes décisives pour 14 balles perdues). Dans le sillage d’un Demond Watt déjà en mode double double (15 points et 12 rebonds pour 28 d’évaluation en 26 minutes de jeu), les drômois l’ont emporté d’une courte tête (80-77) face à une équipe de Saint-Chamond (Pro B) privé de son joueur américain, Marcus Relphorde, et ce malgré l’abattage de son pivot Jérôme Cazenobe sous les panneaux (11 points et 14 rebonds pour 28 d’évaluation en 26 minutes de jeu)

Dans un premier quart-temps ou les deux équipes ont fait preuve d’une belle réussite offensive, Florent Tortosa et Jonathan Hoyaux se rendant notamment coup pour coup à deux reprises derrière la ligne à 3 points, c’est finalement les locaux qui finissent par prendre les devants grâce à un 9-0 infligé en fin de quart temps (29-20). Un écart que les Drômois vont réussir à conserver lors d’un second acte plus accroché, regagnant les vestiaires avec une marge de 8 points (46-38).

Un dernier acte aux allures de match officiel

Au retour des vestiaires, ce sont d’abord les Ligériens qui, grâce notamment à un Mohamed Queta très adroit sur ses tirs extérieurs, vont se rapprocher (54-51). Mais sous l’impulsion de Demond Watt et de Marcos Suka-Umu, auteurs de très belles actions offensives, le SVBD va conserver une belle marge à l’aube du dernier quart temps (67-57).

Un dernier acte aux allures de match officiel, les joueurs de SCBVG étant beaucoup plus agressifs en défense. Revenus à un petit point (76-75) grâce notamment à Olivier Cortale très actif, c’est finalement les drômois qui vont l’emporter (80-77) grâce à un Johan Péricard omniprésent (8 points, 5 rebonds et 3 passes décisives pour 12 d’évaluation en 15 minutes de jeu) et décisif en sortie de banc. 

Les statistiques détaillées de la rencontre.

 

 

 

 

 

 

 

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires