Saint-Chamond dira oui à la Betclic ÉLITE et vise un budget de 3,5 millions d’euros

Avec sa victoire à Chalon-sur-Saône vendredi dernier, Saint-Chamond a fait un grand pas vers la montée en Betclic ELITE. En effet, les Ligériens comptent désormais 3 victoires d’avance sur Nancy (qui a joué un match en moins) et sur l’Elan Chalon. A 8 journées de la fin, le groupe d’Alain Thinet est donc bien parti pour terminer premier de la division, ce qui leur permettra de monter au niveau supérieur. Une montée que le club va bien entendu acceptée, d’autant plus qu’ils dispose d’un centre de formation agréé depuis le 30 juin 2021 et va entrer dans une nouvelle Arena de 4 200 places. Si le chantier est énorme pour se mettre au niveau des structures du plus haut niveau français, les dirigeants ne partent pas défaitistes.

« Je crois que c’était la même logique quand on est arrivé en Pro B, on avait le 16e ou 17e budget et aujourd’hui, il est question 7 ans plus tard, d’évoluer au plus haut niveau, rappelle le président du SCBVG à France Bleu Saint-Etienne Loire. Et on est toujours vivant. On mettra tout en œuvre pour essayer d’avoir un budget correct. Ce ne sera pas facile, mais dans tous les cas de figure, les dirigeants ne refuseront jamais une montée sportive. Ce serait trop de frustration pour eux, pour tout le monde d’ailleurs. Et on mettra tout en œuvre après pour essayer de constituer un budget opérationnel pour le niveau supérieur, sachant que vous comprendrez bien que notre budget ne sera pas celui de l’ASVEL ou de Monaco, mais plutôt dans les derniers. Et après, il faut aussi que tout le monde comprenne que c’est un challenge. Ce n’est pas un long fleuve tranquille. »

Avec un budget actuel de 2,1 millions d’euros, Saint-Chamond ne pourrait pas survivre longtemps en Betclic ELITE. Le club prévoit de le hisser à 3,5 millions d’euros pour la saison 2022-2023. Les collectivités territoriales vont sans doute augmenter leurs subventions, l’Arena va permettre de nouvelles recettes et de nouveaux sponsors pourraient arriver.

« Il y a des partenaires nationaux qui pourraient peut-être nous rejoindre, annonce Roger Paour. L’objectif c’est de trouver d’autres partenaires et en cas de montée, il y aura les matchs télévisés. Cela sera attractif surtout dans notre région avec des derbies avec l’ASVEL et Roanne et des affiches avec Monaco, Paris. Ce sera vraiment nouveau pour tout le monde sur la métropole stéphanoise. »

L’écart créé en tête de la Pro B a eu le mérite de permettre aux dirigeants de Saint-Chamond d’anticiper cette montée.

 

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires