Sasa Obradovic : « Will Thomas, c’est vraiment le coeur de cette équipe en défense et en attaque. »

Battue sur le fil lors du match 3, l’AS Monaco a renversé la rencontre dans ce match 4. Sous les yeux d’un Kevin Durant qui a exulté au coup de sifflet final, la Roca Team a montré qu’elle avait beaucoup de caractère alors qu’une adresse en berne à trois points l’a plombée une grande partie de la rencontre. Pouvant compter sur son quatuor américain Donta Hall, Mike James, Dwayne Bacon et Will Thomas, les Monégasques sont allés arracher avec le coeur une ultime rencontre décisive à disputer mercredi soir au Pirée.

À la peine durant vingt-cinq minutes, Monaco a su mettre à mal le collectif grec et l’impact de Kostas Sloukas et Moustapha Fall. Alors qu’elle était à -11 dans le troisième quart, la Roca Team a enchaîné les paniers sur de courtes séquences – ce qui lui a permis de recoller – ainsi que les efforts défensifs : « Seule la victoire est belle. Une victoire c’est une victoire, et c’est le plus important à la fin. L’énergie de mes joueurs ce soir a été incroyable. Dans le match 2 et ce soir, la différence s’est faite sur ça. Gagner sous cette pression mentale c’est très fort. »

Will Thomas a montré la voie

Croyant en leur destin, les US monégasques se sont sublimés et ont été de véritables moteurs dans cette rencontre notamment Will Thomas (16 points à 7/8 aux tirs dont 2/2 à 3-Points, 4 rebonds, 1 passe décisive, 1 interception pour 19 d’évaluation en 33 minutes de jeu) pour qui les statistiques ne reflettent pas toujours ce qu’il apporte. Dans le troisième quart, l’américain a pris ses responsabilités et a inscrit les paniers qui ont continué de mettre la pression sur le collectif grec et a entraîné avec lui toute son équipe. Un motif de satisfaction pour Sasa Obradovic après la rencontre : « Pour moi Will Thomas, c’est vraiment le coeur de cette équipe en défense et en attaque. Il a été énorme, c’est un professionnel incroyable qui soutient toujours ses coéquipiers et les emmène avec lui. »

Mercredi soir au Pirée, Monaco a rendez-vous avec son destin et peut encore un peu plus désormais croire à la qualification au Final four. La Roca Team a les armes et les hommes pour écrire l’un des plus beau chapitre du basket français en EuroLeague et devra se sublimer encore une fois.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires