« Si jamais ça devait s’arrêter là, personne ne nous en voudra », estime Eric Bartecheky avant le match 3 contre Monaco

Après un premier match à sens unique, très largement dominé par les Monégasques (94-65), Pau-Lacq-Orthez a réagi dans le match 2 des demi-finales de Betclic ELITE. Si Monaco a tout de même montré sa domination, les Béarnais ont su rivaliser avec eux sur certaines séquences, notamment dans le quatrième quart-temps, qui s’est terminé sur le score de 79 à 72. Plus de volonté et d’intention ont été nécessaires, mais cela ne suffira pas s’ils veulent s’imposer ce mardi soir à domicile estime leur entraîneur Eric Bartecheky, qui s’est exprimé avant la rencontre :

« On a vu du mieux sur le deuxième match. Dans le combat, on était beaucoup plus dans l’intensité. On avait fait quelques ajustements dans certains domaines où on a moins pris, notamment au poste bas avec le poste 4. Donc c’était mieux mais sur le match 2 on quand même subi énormément dans la qualité des 1 contre 1 des joueurs adverses. On prend 30 points dans ce domaine là. On laisse 20 rebonds offensifs ce qui est énorme, je crois que c’est un record pour nous cette saison. Ca génére beaucoup de deuxièmes possessions et peut-être 15 ou 20 points pour l’adversaire en plus. C’est compliqué parce qu’il y a beaucoup de talents en face. C’est difficile de contrôler tout ça. Maintenant on s’est quand même battu et c’était mieux. On doit contrôler les pertes de balles aussi. En première mi-temps, on perd 10 ballons, c’est beaucoup trop alors qu’on était au coude à coude. Quand on additionne tout ça, ça devient compliqué. Maintenant on va essayer d’être au contact encore plus longtemps. On sait que ca va être compliqué pour nous. Ils ont certainement la volonté d’appuyer là ou ça fait mal pour en finir avec la série. Mais on se doit de tout donner, même si on a des petits bobos avec des joueurs comme Vitalis (Chikoko), Hamady (N’diaye), Giovan (Oniangue). Ils seront présents et j’espère qu’on sera en mesure de faire une bonne prestation pour prendre le match, on ne sait jamais ce qui peut se passer. »

Si les Palois arriveront déterminés et auront à coeur de bien faire devant leur public, Eric Bartecheky reste tout de même septique quant à leurs chances de s’imposer dans la série. Un peu défaitiste, il dresse même un premier bilan de la saison, positif.

« Quoi qu’il arrive la saison est plus que réussie. Si en début de saison on m’avait dit qu’on finirait 6e et qu’on passerait en demi-finales, et qu’on gagnerait la Coupe de France, j’aurais signé tout de suite. Maintenant, sur le contexte actuel, on est conscient qu’on joue Monaco, que c’est une équipe d’EuroLeague et qu’elle n’a pas les mêmes moyens que nous. On n’est pas au même niveau qu’eux. La volonté est de donner la meilleure prestation possible et si jamais on a la chance de passer, l’aventure continuera mais si jamais ça devait s’arrêter là, personne ne nous en voudra. »

 Le match 3 aura donc lieu ce mardi soir à partir de 20 heures 30, il sera à suivre sur beIN Sports.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires