Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

T.J. Parker saisit le conseil de prud’hommes suite à son départ de l’ASVEL

Betclic ELITE - T.J. Parker a saisi le conseil de prud'hommes suite à son départ de l'ASVEL pour réclamer l'argent que lui doit son ancien club.
T.J. Parker saisit le conseil de prud’hommes suite à son départ de l’ASVEL

Tony Parker et T.J. Parker vont se retrouver devant le conseil des Prud’Hommes.

Crédit photo : Guillaume Poumarede / Jacques Cormarèche

Limogé en octobre dernier alors qu’il était sous contrat jusqu’au 30 juin 2026, T.J. Parker (39 ans) a saisi le conseil de prud’hommes comme l’ont indiqué Basket Europe et Le Progrès. Si lui et son frère, Tony (41 ans), le propriétaire et président de l’ASVEL, ont à plusieurs occasions assuré ne pas avoir de problème personnel suite à cette séparation professionnelle, leur lien familial n’a pas épargné une procédure judiciaire.

Cette procédure judiciaire est classique dans le droit puisqu’elle permet de régler le montant sur lequel les deux parties se sont accordés en s’exonérant des cotisations sociales. Cependant, le club rhodanien, en proie à d’importants soucis financiers, se retrouve sous pression, celle de finir en cessation de paiements. Tony Parker continue de se démener pour trouver des moyens, avec une piste dubaïote activée tout récemment.

D’autres salariés plus remontés encore ?

Mais les casseroles pourraient s’accumuler si d’autres anciens salariés ou salariés actuels venaient à suivre le chemin de T.J. Parker en entrant sur le terrain judiciaire. Plusieurs joueurs de l’ASVEL et de l’ASVEL Féminin n’ont pas fait une croix sur leurs émoluments de la saison 2022-2023, qui devaient initialement être réglés via l’éphémère sponsor Smart Good Things, via des contrats d’image. Gabby Williams, qui avait déjà mis du temps à démarrer sa saison 2023-2024 à l’ASVEL, est la première à avoir quitté le navire avant la fin de son contrat. Bien que des raisons personnelles en soient principalement la cause, son mécontentement est également important quant à ces sommes non perçues. Marine Johannès chez les filles, Nando De Colo et Joffrey Lauvergne chez les hommes, sont également les grands perdants de cette affaire qui pourrait prendre une autre tournure dans les mois à venir. En effet, Smart Good Things étant désormais en redressement judiciaire et en cessation de paiements, le mandataire judiciaire a signalé par écrit aux détenteurs d’un contrat d’image que celui-ci ne serait pas honoré.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
mick7142- Modifié
On parle depuis pas mal de temps de clubs en difficulté. Mais finalement, même les GROS à priori sont des tricheurs. Le basket va devenir comme le foot si ça continue, un sport pourri quoi, mais j'espère que non quand même !!!
Répondre
(2) J'aime
jamesnaysmith
Que l'ASVEL de Parker triche, avec la bénédiction de ligue, on le sait depuis longtemps : ça s'appelle les contrats frauduleux offerts à de Colo, Lauvergne, Williams et Gruda, non sanctionnés.
Répondre
(6) J'aime
yo1935
Tous ces joueurs ont accepté de faciliter une fraude (fiscale, charges sociales,..). Tant pis pour eux
Répondre
(2) J'aime
jc87
Les contrats comportant une part de la rémunération en droit en l'image ne sont absolument pas illégaux depuis la loi Braillard de 2018.
Répondre
(4) J'aime
fennis
ils n'ont plus une tune pour payer la fin de contrat de TJ . les prud 'hommes repoussent la dette à plus tard pour présenter un budget plus propre à la ligue
Répondre
(2) J'aime
mick7142- Modifié
Ca va faire la une de l'actualité BASKET... On va en apprendre de toutes les couleurs sous toutes les formes sans rien demander, comme après l'éviction de JDC de la Chorale de Roanne.
Répondre
(0) J'aime
raoul_fonfrin
Euh...non. Le risque est avéré donc il doit être provisionné dans les comptes. Le budget ne sera donc pas "plus propre".
Répondre
(0) J'aime
macroy
Elle est belle la reconnaissance du ventre de TJ quand on voit que le frangin lui offrait un contrat mirifique jusqu'en 2026 alors qu'il n'est qu'un coach débutant. Trop bon trop c.., hein,Tony !!
Répondre
(2) J'aime
elsinger
Je ne vois pas les choses de cette façon. Il a offert un long contrat à TJ car il sentait bien qu'il allait se faire virer tôt ou tard, aux frais des sponsors/partenaires. Les sous-sous ne sortent pas de la poche de tonton! Magouille en famille...
Répondre
(1) J'aime
coquio86
ENTRE LES PARKER ILS VONT S'EN FOUTRENT PLEIN LES POCHES!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Répondre
(0) J'aime
mick7142
Je connaissais par coeur "PARKER" à l'avance le contenu de ton post's qui allait arriver, et en MAJUSCULE même...
Répondre
(0) J'aime
jamesnaysmith
Très très beau clan d'escrocs les Parker... On se souvient du père, qui n'occupait aucune place dans l'organigramme du club, mais qui voyageait aux frais de celui-ci pendant plusieurs saisons. On entend, bizarrement moins, ces jours-ci, les habituels avocats de pacotilles de cette famille semi-mafieuse.
Répondre
(2) J'aime
les3c
mdr le mec n'a honte de rien ... vu son boulot c'est a lui de rendre de l'argent !
Répondre
(2) J'aime
elsinger
"le bateau coule, on a déjà les pieds dans l'eau..."
Répondre
(1) J'aime
matt_le_bucheron
Super timing...
Répondre
(1) J'aime
jfr9
C'est de l'optimisation fiscale, c'est toléré sans pour autant que l'on soit un tricheur ou escroc. Tony Parker a joué avec les règles en places. Malheureusement pour lui sur ce coup là il n'est pas gagnant c'est tout.
Répondre
(1) J'aime
flavor_flav
comme prévu, les charognards sont de sortie...
Répondre
(1) J'aime
elimouzi
quand les clubs sont gérés par magouilles et compagnie, Limoges qui, depuis FF, est la proie d'incompétents (et je reste correct), là on parle de l'ASVEL club de Mr PARKER qui veut péter plus haut que son c.l, voulant faire de ce club, un club phare sur la scène européenne, on voit les résultats, sportivement, çà décolle pas, çà monte une équipe féminine pour là aussi dominer le basket féminin mais les joueuses ne restent pas, le budget annoncé en baisse significative au bout de quoi, 2/3 saisons, "conflit de famille" et des finances ou là aussi on ne sait certainement pas tout. D'autres clubs se portent mal, Boulogne levallois, Le portel, Gravelines, Cholet et j'en oublie sans doute d'autres...et sinon notre basket français, çà va???
Répondre
(0) J'aime
chorale42
Excellent… Ca sent la fin du club et de la soi-disante fraternité Parker. Pathétique. Que TJ PARKER dépense son argent à autre chose, mais pas dans le basket. ST Chamond doit s’inquiéter également dans son choix de partenariats, mas MR DESPINASSE va , lui au moins , régler tout ça.
Répondre
(0) J'aime
zonepress
Vous sentez cette petite odeur tenace ? Ah oui, c'est bien ça, ça sent la merde !
Répondre
(0) J'aime